Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Fran­cky Vincent raconte comment il a conclu avec une fan… puis avec sa mère


Notez
26 Juin 2015

« Le lit devint un champ de bataille »

Dans Ma fesse cachée, son auto­bio­gra­phie, Fran­cky Vincent prend un malin plai­sir à détailler ses nombreuses conquêtes. Parmi elles, il y a une double aven­ture incroyable, où il assure avoir conclu avec une jeune femme et sa mère.



 

Atten­tion, l’au­to­bio­gra­phie de Fran­cky Vincent n’est pas à mettre entre toutes les mains. Dans Ma fesse cachée, le chan­teur chaud comme la braise raconte beau­coup d’anec­dotes torrides, comme cette fois où il a séduit une fan… et sa mère ! C’était il y a un peu moins de 20 ans : l’in­ter­prète de Fruit de la passion a alors 40 ans et se produit en concert lorsqu’il remarque une jolie fille dans la foule. « [C’était] un canon d’un charme fou que j’eus envie de serrer dans mes bras afin de l’inon­der de plai­sir », écrit-il. Cette « nana du public », visi­ble­ment elle aussi atti­rée, le rejoint sur scène pour se trémous­ser sur son titre Viens dans mon duplex. Elec­tri­sés par le rythme et « le texte coquin à souhait », l’ar­tiste et la jeune femme de 25 ans craquent l’un pour l’autre.

Bien décidé à ne pas lais­ser filer « une beauté pareille », Fran­cky Vincent lui propose alors de le rejoindre juste après le concert : « J’abu­sai de mon pouvoir de séduc­tion en lui propo­sant d’être la première à la séquences auto­graphes, avec arrière-pensée, bien évidem­ment, raconte l’in­ter­prète d’Alice, ça glisse. Profi­tant de mon statut de chan­teur coquin très avenant, de cette faci­lité à draguer qu’on reproche si souvent aux artistes, je lui deman­dai sans scru­pule son number, qu’elle me glissa spon­ta­né­ment au creux de la main. Surprise ! Prévoyante, la petite ! »

Quelques jours plus tard, Fran­cky Vincent prend son télé­phone et lui propose de se revoir. Prenant les devants, la « petite » l’in­vite à dîner chez elle. Mais en arri­vant là-bas, le chan­teur découvre avec éton­ne­ment qu’ils ne sont pas seuls : la mère de la jeune femme est elle aussi présente. « [Elle était] aussi jolie que sa fille et d’un charme carré­ment glamour, se souvient-il. La mère, âgée de 45 ans, ne les faisait pas. […] Elle avait su garder les mensu­ra­tions de ses 20 ans. » Charmé, l’ar­tiste se retient à ce moment-là de séduire les deux femmes en même temps. Mais la quadra­gé­naire est déjà conquise, comme le raconte Fran­cky : « [Pendant le repas], la mère me faisait carré­ment du pied et du genou. » Profi­tant d’une courte absence de sa fille, cette dernière donne son numéro de télé­phone au chan­teur, amusé par cette« situa­tion crous­tillante inédite ».

Une fois seul avec la fille, Fran­cky Vincent profite de sa nuit : « Elle me fit la totale, la petite », raconte-t-il dans Ma fesse cachée. Une aven­ture torride à base d’huile de coco, de gel de bain à la papaye, de fraises, de chan­tilly et de « déhan­ché coupé-décalé »« Nous nous endor­mîmes enla­cés, pour remettre ça au réveil. […] Le lit devint un champ de bataille », résume le chan­teur. La nuit fut telle­ment intense que Fran­cky Vincent mit une semaine à s’en remettre.

Enfin en forme, « après avoir repris des forces », le chan­teur se souvient des appels du pied de la mère de sa jeune conquête. Il entre alors en contact avec elle, et la rejoint pour « un dîner en toute inti­mité » : « Quand je fran­chis la porte, elle m’ac­cueillit en me roulant une pelle sensuelle et gour­mande », raconte Fran­cky. Au bout de « deux heures de préli­mi­naires insou­te­nables », le chan­teur est aux anges :« Déciment, elle était vicieuse, ma pseudo future belle-mère, et d’une santé qui me laissa pantois, écrit-il. Je passai trois heures inou­bliables, où elle m’en mit plein la vue, la tête et le corps, pour me convaincre que la mère est plus expé­ri­men­tée que la fille. »

Fran­cky Vincent décide fina­le­ment de s’ar­rê­ter là : « Recher­chant une rela­tion sérieuse, je dus vite abré­ger ce délire car le genre “scan­dale dans la famille” n’est pas ma tasse de thé », explique le chan­teur. Il fallait peut-être y penser AVANT de créer le scan­dale, en fait.



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mardi 5 Décembre 2017 - 21:53 Johnny Hallyday s'éteint à 74 ans


Publicité







Facebook

Publicité