Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Carifesta 2017 : Haïti s’affirme comme une puissance culturelle incontournable des Caraïbes


Notez
30 Août 2017

La treizième édition du Festival des Arts de la Caraïbe (Carifesta) est arrivée à son terme, dimanche 27 août 2017. 26 pays ont pris part à cette importante manifestation culturelle interrégionale, notamment Haïti, après avoir été pays hôte de l’édition précédente en 2015. Encore une fois, le pays s’est montré à la hauteur de la programmation artistique et culturelle de l’évènement.



Les performances haïtiennes ont marqué les esprits dès le début, avec les costumes de la styliste Arnelle Laguerre et les chorégraphies du Bureau National d’Ethnologie (BNE) et du Théâtre National d’Haïti (TNd’H). 
D’abord, l’un des premiers rendez-vous musicaux de l’événement a été offert par le groupe haïtien Boukman Eksperyans au Oistins Fish Fry en présence du Premier Ministre Barbadien, Freundel Stuart et du Secrétaire Général de la CARICOM, Irwin Laroque. Lòlò et Manzè n’ont rien perdu de leur énergie de 20 ans. Ils ont lancé la réputation des soirées haïtiennes à Bridgetown. 
La Trilogie « Emergent » composée des jeunes artistes Jean François Mandela, Fermilus Mackenson Lenor Fils et Clints Pavélus n’ont fait eux, qu’aplanir les sentiers des stars Mikaben et Rustshelle au Bay Street Esplanade. « Don’t go !», est rapidement devenue l’une des plus belles marques d’appréciation par laquelle le public caribéen répondait à certaines démonstrations haïtiennes. 
Il n’y a pas eu que les « podiums » de concerts comme seuls lieux scéniques de Carifesta 13. Les salles de spectacle du Franck Colymore Hall et du Comebermere School ont été également témoin des belles soirées haïtiennes. Dans cette catégorie, Haïti s’est illustrée d’abord avec le fameux spectacle 21 Nanchon qui ne cesse de conquérir la Caraïbe. La Nation News (Quotidien Barbadien) en a fait sa Une le lendemain de la représentation. Ensuite, il faut souligner ce « Standing ovation » dédié à la chorégraphie de la troupe de Danse folklorique du Théâtre National d’Haïti par les spectateurs du Combermere School. 
Les membres de la délégation haïtienne sont intervenus dans presque toutes les composantes du Festival. Alors qu’un Kiosque du Ministère du Tourisme faisait la promotion de la destination au Grand Market ; de réputés designers haïtiens, comme Malou Cadet, Marie Thérèse Hilaire, Daphnée Floréal, Michel Chataigne, Maguy Durcé et Gerry Romain, ont également fait rayonner la mode haïtienne dans les Kiosques et sur les planchers des défilés. 
Au Community College, c’est une démonstration des artistes de l’exposition « Nouvelle vague » qui a fait des vagues. Les artistes Mario Benjamin, Frantz Jacques, André Eugène, et David Thebaud ont réalisé leurs œuvres sur place. 
En ce qui concerne les groupes musicaux, la télévision Barbadienne a retransmis, en direct, la performance de Sweet Micky, mais aussi l’une des prestations de Tabou Combo, puisque ce dernier groupe a été retenu dans le « Line-Up » de la cérémonie de Clôture. 
Il faut signaler que parallèlement aux performances artistiques d’Erol Josué, de Jehyna Sayhier, de Fabiene Denis, de Val Jeanty ou encore aux prestations de troupes comme Nègès Fla-Vodou, Xpression, etc. ; des intervenants haïtiens comme Emelie Prophète, Jean Euphèle Milcé et Jerry Michel ont également placé leurs mots, dans le cadre du Symposium, autour du thème : « Les Perspectives haïtiennes sur la Culture et les Industries Créatives ». 
« Nous sommes arrivés avec notre fierté à Barbade. Nous rentrerons encore plus fiers en Haïti après ce passage remarquable qu’a accompli nos artistes, moteurs du développement des Industries Créatives, à Carifesta 13 », a indiqué le Ministre de la Culture et de la Communication, Limond Toussaint. 
Selon le Secrétaire Général de la CARICOM, ”Le Carifesta est une Force de rapprochement des peuples caribéens". 
La première édition a eu lieu en 1972 suite à l’appel d'un groupe d'artistes de la zone réunis à Georgetown, au Guyana, pour une Convention d’écrivains et d’artistes. L’évènement se déroule tous les deux ans dans l’un des Etats-membres de la CARICOM. La Barbade vient de passer le Bâton, le 27 août dernier, à Trinité & Tobago qui aura maintenant la responsabilité de convier les peuples de la Caraïbe à son Festival en 2019.  


AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 07:13 Biographie de Manno Charlemagne

Mercredi 29 Novembre 2017 - 11:50 Dj lovymix à la conquête du monde


Publicité







Facebook

Publicité