Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

home Réédition des mémoires du général haïtien Toussaint-Louverture


Notez
7 Avril 2016

Les éditions Mercure de France publient une nouvelle édition des mémoires du général haïtien Toussaint-Louverture qui mena une révolte d’esclaves contre les colons en 1791, avant d’être capturé par les Français et incarcéré dans le Jura jusqu’à sa mort.




En 1802, le général haïtien Toussaint-Louverture était capturé par l’armée du général Leclerc, envoyée dans l’île par Napoléon pour mater le rebelle et l’un des pères fondateurs de l’indépendance haïtienne. Prisonnier, Toussaint-Louverture fut transféré à Paris puis ensuite au château de Joux – un château transformé en prison - dans le Jura. Dans cette forteresse glacée, sinistre et isolée, l'ancien esclave devenu général va écrire ses mémoires.
 
Ces dernières ne sont pas le récit de sa vie, mais la narration de ses faits quand il était à la tête de son armée. Toussaint-Louverture écrit pour se défendre et plaider sa cause auprès de la France, au regard de la lutte qui l’a opposée au général Leclerc. « Je demande donc à être traduit devant un tribunal ou conseil de guerre », écrit-il, « où l’on fera paraître aussi le général Leclerc ; et que l’on nous juge, après nous avoir entendu l’un l’autre ; l’équité, la raison, la loi, tout m’assure qu’on ne peut me refuser cette justice »
 

Première édition en 1853

Mais cette requête restera sans suite. Près d’un an après son incarcération, le général haïtien décède le 27 avril 1803, à l’âge de 60 ans. Quelques mois avant l'indépendance de son pays, qui viendra finalement à bout de l'armée française, le 1er janvier 1804. Ses mémoires rejoignent les archives nationales où elles tombent dans l’oubli. Cependant, un historien haïtien, Joseph Saint-Rémy, va les découvrir, les authentifier et les retranscrire. Elles seront finalement éditées pour la première fois en 1853.
 
C’est cette édition mise à jour qui est publiée aujourd’hui par Mercure de France, comprenant les notes très complètes de l’historien Joseph Saint-Rémy. Les mémoires du général Toussaint-Louverture sont suivies par le « Journal du général Caffarelli », qui avait été chargé par Napoléon de surveiller tous les faits et gestes de l’Haïtien, et de les rapporter. Par ses précisions et la retranscription détaillée de leurs rencontres, ce journal est intéressant à plus d’un titre et complète utilement le plaidoyer de l’icône de la révolution haïtienne.  


AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:34 Adieu Black EZ !


Publicité







Facebook

Publicité