Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

"Une belle voix et de " bons Gouyads" ne suffisent pas pour décrire notre belle Nia".


Notez
16 Août 2016

Hugues SANON répond à l'article du quotidien LE NOUVELLISTE titré "Nia manque de Klass !"sorti le vendredi 12 Août 2016 suite au bal du 11 afichant les formations musicales compas ZIN et Klass

[Le Lien: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/162051/Nia-manque-de-Klass ]



"Une belle voix et de " bons Gouyads" ne suffisent pas pour décrire notre belle Nia".

Un journal haïtien de renommée internationale a dénigré notre belle artiste Nia pour s'être montrée avec une chemisette sur un jean bleu et des sandales à talon, quel drôle de pays!

Nia est une jeune artiste haïtienne tres talentueuse avec une voix unique. Elle est incontestablement une belle femme Haitienne! Les courbes de son beau corps captureraient n’importe quel homme et rendraient jalouse toute femme qui aurait envi de la défier ou de faire obstacle à son charme particulier auprès des hommes.

Ce journal a même fait des commentaires très exagérés pour la "féliciter" pour sa performance en disant “sa voix et ses gouyads sont toujours au point”( traduction) sa voix et ses tourne-reins sont toujours au point, quelle honte!


Il est aussi choquant, indécent, voire immoral de dénigrer une très bonne artiste haïtienne, qui possède une parfaite voix, remplie d’émotions et de douceur pouvant capter l’esprit de tout un peuple par la musique; une artiste qui, pendant plusieurs années a pu faire valoir la musique haïtienne dans toute la Caraïbe et dans le monde a travers son groupe.

Rappelons que les medias Haïtiens n’ont pas critiqué Maître Gims qui, le mois dernier était entré en Haïti en “Grapyay” (mode T-Shirt, Maillot et Sandales) dans le cadre d'un concert ordinaire, mais on l'a quand même reçu au salon diplomatique, tandis que, notre superstar Wyclef Jean, a été bousculé par des agents de sécurité du salon diplomatique de l'Aéroport International de Port-au-prince en raison du fait qu’il était en mode T-shirt et tennis.

Pourquoi Nia et peut-être d’autres artistes évoluant en terres étrangères sont en Chemises, chemisettes, jeans, t-shirts et sandales lorsqu'ils rentrent et/ ou performent en Haïti?

Pendant plusieurs années, le gouvernement haïtien, et même les médias ont présenté Haïti aux spectateurs internationaux comme étant une destination pauvre.

Pour cela, les artistes étrangers et même ceux d’Haïti qui évoluent en terres étrangères s'obligent à porter des chemisettes, Jeans, maillots et des sandales pour ne pas déranger le peuple haïtien, pensent-ils.

A qui doit on attribuer la faute?

Si les médias devraient accomplir leur tâche soigneusement, décemment, ce n'est pas ce qui nous est offert ces temps-ci. C'est plutôt, un système corrompu, sans aucunes formations et surtout sans éthique professionelle.

Nos soit disant directeurs d'opinions ne sont pas à la hauteur de la tâche qui leur est confiée, ils ne sont pas à la recherche de la vérité et n'ont pas la conscience morale. Ils n'exposent pas des faits concrets susceptibles d'aider le peuple haïtien à découvrir la vérité. En guise de faire passer des messages instructifs qui peuvent faire naître l'espoir d'un avenir meilleur, ils ne font que nourrir les esprits avec des idéologies sans aucunes notions de valeurs morales capables de susciter au sein du peuple, cette épidémie contagieuse qu'est la division sociale.

Malheureusement à cause de l'irresponsabilité des instances concernées, dans encore quelques années, il n'y aura personne pour les remplacer.

Allons nous resté les bras croisés?

Qu'allons nous faire pour résourdre ce problème majeur qui, dans les années à venir, affectera considérablement la société haïtienne?

En tout cas, les grands qui nous ont précédés ne sont pas innocents, puisqu'ils n'avaient pas pris le soin d'éduquer et de préparer la génération médiatique naissante.

De nos jours, nos journalistes haïtiens sont déroutés, ils n'informent plus, ils font du bruit et ils sont très excités en diffusant des émissions sans fondement, sans objectif.

Ils sont au service d'intérêts particuliers parce- que c'est là que se trouve leur avantage, et sont prêts à compromettre leur métier. Ils sont achetés et vendus, ils deviennent des esclaves et des instruments de clans politiques. Dans les émissions radiodiffusées ce n'est que répétition, les mêmes sujets sont misent sur table tous les jours, il y a de la médiocrité, les oreilles sont fatiguées et c'est pertubant.


 


"Une belle voix et de " bons Gouyads" ne suffisent pas pour décrire notre belle Nia".

Le métier de journaliste qui est un métier si noble et si respectueux a perdu sa valeur au point qu'on a presque honte de dire qu'on est journaliste. Helas!

L'heure a sonné, c'est l' heure d'une reflexion profonde, d'une prise de conscience pour faire naître des jours meilleurs pour nos enfants et notre pays. 
Aux instances concernées, il est temps de lancer une campagne de formation pour préparer des journalistes digne de leur vocation qui peuvent nous représenter fièrement en marchant la tête haute dans l'exercise de leur fonction.

Hugues SANON
Ambassadeur 
Activiste, Humaniste
Stratège politique
Recherchiste
documentaliste, theologien
Optimum Mondial Magazine
Voix Caraibes Magazine"



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 13:04 Mort de Samba Kessy : Réaction de Fred Hype

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:56 Samba Kessy aka King Kessy de Koudjay est mort


Publicité







Facebook

Publicité