Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Un film documentaire sur la Citadelle Laferrière


Notez
23 Juillet 2015

Citadelle Laferrière. Cette forteresse haïtienne classée comme patrimoine de l’humanité par l’Unesco depuis 1982, ne cesse d’attirer des regards sur sa beauté. Pour confirmer sa pérennité, l’Institut de sauvegarde du patrimoine national (ISPN) et Moun Studio ont réalisé « Citadelle Musée », un film documentaire qui présente l’histoire de la Citadelle Henry. C’est l’hostellerie du Roi Christophe au Cap-Haïtien qui accueillera la grande première de « Citadelle Musée », le 23 juillet prochain.

Ensuite, il sera projeté au Campus Henry Christophe à Limonade le 24 juillet, et à la Bibliothèque nationale d’Haïti, le jeudi 30 juillet 2015, à compter de 11 h 00 a. m. à la salle Aubelin Jolicœur.



Citadelle Laferrière. / Photo : en.wikipedia.org
Citadelle Laferrière. / Photo : en.wikipedia.org

« Ce film a été conçu comme un puissant outil de promotion du patrimoine historique et culturel du peuple haïtien, et contribuera au développement d’une vision plus positive d’Haïti, de son histoire et de sa culture, en se démarquant des images négatives et sensationnelles généralement diffusées »,  explique l’ex-ministre de la Culture Daniel Élie.

D’une durée de vingt-deux minutes, il est destiné à un large public. Il s’adresse aux élèves, étudiants, professeurs, à tous ceux, Haïtiens ou étrangers, qui s’intéressent à l’histoire, à l’architecture et au patrimoine d’Haïti, aux touristes, aux visiteurs et au public en général.

Le film se base sur la connaissance approfondie du sujet par ses principaux réalisateurs, Daniel Élie et Philippe Châtelain, tous deux architectes restaurateurs, et puise dans le riche fonds documentaire accumulé pendant les trente-cinq dernières années. Il présente les dimensions historiques et techniques de cet important élément du patrimoine historique de notre pays et fait ressortir l’extraordinaire richesse que représente la formidable collection de pièces d’artillerie du XVIIIe siècle qui s’y trouve rassemblée.

« Ce film documentaire, affirme le réalisateur Daniel, se veut un outil de communication ayant pour objectif d’informer et de former le plus large public possible sur l’importance de la Citadelle Henry et du site fortifié de Ramiers pour la culture haïtienne régionale et mondiale. Il vise à divulguer des informations pertinentes sur l’histoire de ces monuments historiques, ainsi que les richesses esthétiques, techniques et symboliques qui leur sont associées. D’une importante portée communautaire, ce film vise à renforcer l’idée de patrimoine universel de ces monuments historiques et à faire ressortir la nécessité de leur préservation pour leur transmission aux générations futures ».

Avec les voix d’Emmelie Prophète et d’Esmeralda Milcé pour la version française « Citadelle Musée » représente deux siècles d’histoire, vingt-deux semaines de tournage et vingt-deux minutes de pure passion historique. Une version anglaise est adaptée par les voix de Régine René et Guerda Romain Châtelain pour une meilleure distribution du film.

Synopsis

« La Citadelle Henry abrite la plus grande collection connue de bouches à feu du XVIIIe siècle. Composée pour la plupart de pièces françaises, on y retrouve aussi des tubes anglais, espagnols et italiens. La quasi-totalité de ces canons, mortiers ou obusiers, en fonte ou en bronze, ont été gagnés sur l’ennemi dans les champs de bataille par l’armée indigène commandée d’abord par Toussaint Louverture puis par Jean Jacques Dessalines.

Il est émouvant de se rappeler que la majorité de ces pièces a été amenée à Saint Domingue par l’armée expéditionnaire envoyée par Napoléon Bonaparte et a donc servi durant la guerre de l’Indépendance de 1802-1803. Après la déroute de l’armée française et la proclamation de l’indépendance d’Haïti, le 1er Janvier 1804, pour faire face à un éventuel retour offensif des Français, le commandant en chef Dessalines ordonna aux commandants de départements l’édification d’ouvrages fortifiés sur les plus hautes montagnes pour contrôler les passes donnant accès à l’intérieur des terres. Le général Henry Christophe, qui deviendra roi sous le nom d’Henry Ier (1806-1820), entreprit la construction de cet extraordinaire ouvrage militaire, audacieux, inventif et atypique.

Il réunit à la Citadelle Henry un formidable trophée de guerre pour rappeler aux futures générations les prouesses que l’union, le courage et la détermination sont capables d’accomplir. Plus qu’un ouvrage de défense, Henry Christophe érige un monument, ayant pour fonction essentielle de réhabiliter la fierté d’un peuple que l’esclavage avait réduit à l’état de bêtes de somme ».

PAR ÉLISÉE DÉCEMBRE



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:46 Prezantasyn logo ofisyèl Akademi Kreyòl Ayisyen


Publicité







Facebook

Publicité