Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Terry Crews, son addiction au porno : "Ça a foutu le bordel dans ma vie"


Notez
2 Mars 2016

L'acteur américain s'affiche sans fard un de ses secrets intimes.
À 47 ans, Terry Crews a décidé de briser la glace. Dans une série de vidéos, intitulée Dirty Little Secret et publiée sur sa page Facebook, l'acteur américain actuellement à l'affiche de la série Brooklyn Nine-Nine, s'épanche sur ce qui a détruit son mariage : l'addiction au porno.



"Ça a vraiment foutu beaucoup de bordel dans ma vie et de différentes manières", avoue celui que l'on a aussi croisé dans Expendables . Il poursuit : "C'est devenu une chose que je ne voulais confier à personne. C'était mon secret, personne ne savait, et cela lui a permis de grandir, et de devenir mauvais. Quand le jour devient nuit et que vous regardez toujours, c'est que vous avez probablement un problème, et c'était mon cas. Je ne l'ai pas dit à ma femme."

 

 

 

Sans fard, l'ex-joueur de NFL révèle qu'il a été en cure de désintoxication et qu'il est aujourd'hui clean, avec le désir d'aider les autres "victimes" de cette addiction à parler et agir. "Je n'ai pas eu cette aide pour que récupérer ma femme [Rebecca King-Crews, 50, lui avait imposé un ultimatum, menaçant de le quitter, NDLR], mais j'ai pris cette aide parce que j'en avait vraiment besoin, assure-t-il. Elle a décidé de rester avec moi parce qu'elle me savait repentant, elle savait que j'allais avoir de l'aide et que j'étais désolé."

 

 

 

Malade, Terry Crews n'était pas seulement accro aux films pornographiques, il agissait comme dans un film porno. "Mon problème était que la pornographie, change votre façon de voir les gens. Ils deviennent des objets, des bouts de corps, ils deviennent des choses à utiliser plutôt que des gens à aimer", rappelle le très musclé comédien.

Dans une seconde vidéo, publiée une semaine plus tard, la star du petit écran expliquait tous les bienfaits de la thérapie. "La honte vous dit que vous avez fait quelque chose de mal, elle vous dit que vous êtes mauvais", précise-t-il, arguant qu'il est devenu beaucoup "plus vigilant" aujourd'hui et qu'il est surtout optimiste sur sa personne.
 




Publicité







Facebook

Publicité