Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

TU NE TUERAS POINT : MEL GIBSON RACONTE UNE HISTOIRE VRAIE


Notez
8 Novembre 2016

Mel Gibson raconte dans "Tu ne tueras point" l’histoire vraie, courageuse et héroïque de Desmond Doss, un héros méconnu de la Seconde Guerre mondiale.



Présenté à la Mostra de Venise, Tu ne tueras point, le nouveau long métrage de Mel Gibson, a été ovationné durant dix minutes. On peut comprendre pourquoi : c’est non seulement son film du grand retour mais aussi et surtout il nous raconte une histoire vraie, hallucinante, méconnue, celle de Desmond Doss. 

Comme les vrais héros, Desmond Doss a toujours refusé que le cinéma s’empare de son histoire personnelle, ne souhaitant pas voir sa vie adaptée sur grand écran. Non seulement il ne voulait pas se mettre en avant (cela allait à l’encontre de ses valeurs) mais surtout il avait peur que la fiction ne rende pas ce qui s’est réellement passé. Ce n’est qu’au crépuscule de son existence que Desmond Doss s’est laissé convaincre qu’il était temps de raconter son histoire pour la postérité, pour la mémoire et les générations futures. 
Tu ne tueras point, c’est donc cette histoire formidable d’un homme qui a fait la guerre sans armes. 

Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer. Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.


Quelque chose d’expiatoire et de rédempteur se cache dans ce portrait

Le scénario de Tu ne tueras point a été rédigé en 2002, mais ce n’est qu’en 2014 que Mel Gibson l’a lu. Non pas que ce parcours exemplaire ne l’intéressait pas auparavant mais il avait des choses intimes à régler avec lui-même et des projets à mener à l’abri de Hollywood qui n’a cessé de l’ostraciser pendant cette période pour ses propos. En pleine convalescence, Gibson a lu le scénario d’une traite et, dès le lendemain matin, accepté de prendre les rênes du film. Quelque chose d’expiatoire et de rédempteur se cache dans ce portrait: "Cela met en lumière ce que cela signifie pour un homme de conviction et de foi de se retrouver dans une situation infernale... et, au milieu de ce cauchemar, cet homme est en mesure d'approfondir sa spiritualité et d'accomplir quelque chose de plus grand", a expliqué Mel Gibson, lors d'une conférence de presse à Beverly Hills. 

Pour l’acteur de Mad Max, Desmond est un vrai super-héros, faisant allusion à l’acteur Andrew Garfield qui l’incarne à l’écran et qui reste célèbre pour son rôle de Spider-man – Garfield qui a admis à Venise que le rôle de Desmond Doss était quand même infiniment plus inspirant que celui de l'homme araignée. Mel Gibson en a profité pour donner son point de vue sur la guerre: "Il est bien triste de voir tant de vétérans du Vietnam se suicider alors que cette guerre a déjà fait tant de victimes", faisant référence aux dizaines de milliers de vétérans américains qui ont mis  fin à leurs jours après le conflit. 

Interrogé sur sa propre foi, sujet à tant de controverses ces dernières années, Mel Gibson a simplement répondu: "Cela m'intéressait de raconter l'histoire d'un homme qui mène son propre combat au milieu d'un enfer sur terre et qui, armé de sa seule foi, accomplit des choses extraordinaires". Avant d’ajouter qu'il était "imparfait" et un "mauvais pratiquant" qui pourrait retenir quelques leçons de la vie de Doss. Humilité et refus de polémique: Hollywood et le public en général ont la volonté de donner une nouvelle chance aux réalisateurs ayant atteint des sommets. Avec Tu ne tueras point, Mel Gibson a un soutien unanime, de la presse comme des premiers spectateurs: il faut aller le voir en salles ce mercredi pour le croire. 

Tu ne tueras point de Mel Gibson : making of exclusif




AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mardi 15 Novembre 2016 - 15:23 Jackie Chan a enfin son Oscar


Publicité







Facebook

Publicité