Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Stromae et Jean-Jacques Goldman honorés par l'Académie française


Notez
1 Décembre 2016

Alors qu'il affirme vouloir faire une pause dans sa carrière, l'artiste belge a reçu la Grande médaille de la francophonie, tandis que le chanteur français, exilé récemment à Londres, a obtenu la Grande médaille de la chanson française.



Alors, on danse à l'Académie française! Ce jeudi 1er décembre, la grande médaille de la francophonie a été remise à Stromae. Le musicien belge est «le seul chanteur de sa génération qui soit mondialement connu et qui sache mettre à l'honneur notre langue dans ses textes en s'adressant à un public de jeunes, habitués à n'écouter que des chansons en langue anglaise», a souligné l'Académicien et ancien ministre de l'Éducation, Xavier Darcos.L

Le chanteur belge, qui a co-réalisé le clip Coward de Yael Naim, vient d'annoncer qu'il arrêtait la musique temporairement, à seulement 31 ans. Stromae n'a pas été le seul chanteur honoré par l'institution du Quai Conti. Parmi la soixantaine de prix décernés jeudi par l'Académie, le chanteur Jean-Jacques Goldman, qui n'était pas présent à la cérémonie (il s'est exilé en Angleterre...), a reçu la Grande médaille de la chanson française.


Faire usage de la langue française

Le Grand prix de la francophonie a été attribué à l'universitaire japonais Takeshi Matsumura, auteur notamment d'un Dictionnaire du français médiéval. L'écrivain d'origine espagnole Michel del Castillo a reçu quant à lui le Grand prix de littérature pour l'ensemble de son œuvre. L'Académie française a tenu également à honorer le général Vincent Desportes, ancien directeur de l'École de guerre, un militaire connu pour son franc-parler, très critique notamment vis-à-vis de la politique américaine au Moyen-Orient, qui a reçu le Prix Jacques de Fouchier pour son livre La dernière bataille de France, dans lequel il déplore le manque de moyens de l'armée hexagonale.

Parmi les autres lauréats, on retrouve la Tunisienne Hélé Béji qui a fondé en 1998 le Collège international de Tunis. Le prix du théâtre a été attribué à Pascal Rambert tandis qu'Anne Fontaine, réalisatrice notamment des Innocentes, a reçu le prix du cinéma.

Salué par Louis Aragon, André Pieyre Mandiargues et Maurice Blanchot, l'écrivain Bernard Noël, 86 ans, connu surtout pour son roman érotique Le château de Cène, a reçu le Grand prix de la poésie pour l'ensemble de son travail poétique.

Le prix le plus prestigieux demeure le Grand prix du roman. Il a été attribué cette année à Adélaïde de Clermont-Tonnerre pour Le dernier des nôtres (Grasset), un livre qui, selon l'Académie, «a tous les ressorts d'une tragédie antique».

Chaque année, l'Académie française remet ses prix dans tous les domaines de la culture pourvu qu'ils fassent usage de la langue française.



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Publicité







Facebook

Publicité