Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Raoul Denis, parti pour l’Orient éternel


Notez
24 Novembre 2015

Raoul Denis senior, monsieur Boîte à musique, est mort. Le père de Raoul Denis Junior, alias Tira, ce grand amant de la musique classique, a tiré sa révérence à 95 ans. Son legs : La Boîte à musique, une œuvre généreuse dont les jours de gloire sont méconnus de cette génération, et quatre artistes bourrés de talents. La musique haïtienne est en deuil.



Raoul Denis, parti pour l’Orient éternel
Le disquaire invétéré que fut Raoul Denis est venu au monde le 20 mars 1920. L’homme, qui a épousé la musique avec autant de passion qu’il se lia à Micheline Laudun Denis en 1956, l’une des plus grandes pianistes de la musique classique haïtienne, ne se départit jamais de son éclectisme pour tout ce qui est notes, interprétations, groove, improvisations et compositions. « C’était un homme ouvert d’esprit qui manifestait beaucoup de tolérance, et était capable d’apprécier toutes sortes de musique », témoigne Raoul Denis Junior, son célèbre fils, plus connu sous le nom de Tira. Sa préférence pour la musique savante était toutefois sans appel. Elle sera à l’origine de l’ouverture, rue Pavée, de La Boîte à musique en 1955.

Comme la boîte de Pandore, la Boîte à musique s’ouvre sur un Port­au­Prince peu habitué aux maisons de disques. C’est même la première du genre à l’époque. « Raoul Denis reste dans la mémoire de ceux qui ont au moins 50 ans comme le propriétaire de La Boîte à musique, magasin qui, pendant des décennies, était une référence en matière de choix de disques classiques, jazz et variétés. Il était un grand accordeur et c’était un homme affable, capable d’encourager les journalistes s’intéressant à la musique savante. Il a produit et enregistré quelques disques haïtiens, dont celui du chœur Simidor de Ferrère Laguerre, le premier disque de guitare d’Amos Coulanges. C’était un homme de goût, un peu strict, avec évidemment une préférence pour la musique classique. En somme, il a bien rempli sa journée », souligne le musicographe Roland Léonard dans ses propos de sympathies. 

« Nous nous préparions à fêter l’an prochain ses noces de diamant avec ma mère », raconte Tira avec peine et retenue. La pianiste, dont la carrière a été supportée avec amour et patience par le mari, selon Roland Léonard, prend la nouvelle avec beaucoup de courage, a expliqué Tira à Le nouvelliste. Micheline Laudun Denis n’était malheureusement pas disponible quand la famille a été contactée. De son union avec le disquaire, sont nés Sybille, Raoul, Macksaens et Pascale, tous aujourd’hui artistes, se passant de présentation. « Je tiens à remercier mon père pour la passion de la musique qu’il nous a transmise à tous. Que ce soit la musique classique ou populaire, nous devions toujours faire preuve du même esprit de rigueur que lui. » Raoul Denis, propriétaire de La Boîte à musique, est décédé des complications dues à son grand âge le lundi 23 novembre à 9 h du matin en sa résidence à Juvénat, Pétion­Ville. La date des funérailles sera annoncée ultérieurement dans les colonnes de Le Nouvelliste.

Credit: Le Nouvelliste


AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:34 Adieu Black EZ !


Publicité







Facebook

Publicité