Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Quand nos portables sont plus intelligents que nous !


Notez
3 Juillet 2015

À l’ère de la technologie, ce ne sont pas les gadgets et les marques qui manquent. Des smartphones aux appareils de musique, tablettes (tablette de lecture et tablette électronique), chacun en trouve son petit bijou. Mais au-delà des avantages que tous ces gadgets peuvent offrir, leurs inconvénients entachent les relations humaines.



Dans les transports en commun, dans les restaurants ou même en pleine rue, les téléphones portables sont toujours à portée de main. Normal. Ce sont des portables. Depuis que nous sommes à l’ère smartphone et internet facile, rien n’est plus comme avant. Ces téléphones ne servent plus uniquement à briser une certaine distance entre les membres d’une même famille ou  entre amis.

Il n’est plus étonnant de constater que même  en chaire, un pasteur utilise son smartphone. Les fidèles, n’en parlons pas. En plus des applications de la bible et de chants d’espérance qu’ils utilisent durant les services de prière, ils envoient de temps à autres des messages. Un post sur Facebook : #atchurch. Un texto sur WhatsApp et une vérification rapide des profils de certains amis.

S’il facilite « la communication » entre guillemets, le téléphone portable empêche une communication véritable au sein des familles. Tout le monde se concentre sur son portable. Le monde et l’affection virtuels suffisent sans doute. Ce déficit de communication véritable engendre d’autres problèmes. Surtout  concernant les adolescents sur qui les parents n’ont plus de contrôle. Et l’on connaît tous les problèmes liés à cette période de la vie et du développement des enfants.

Un adolescent fait le témoignage de certains désavantages  engendrés par ces objets qui deviennent notre passion quotidienne: « mon téléphone m’empêche de dormir parfois. Quand je suis sur Facebook, je ne vois pas passer le temps. ». Selon lui, si l’on ne se contrôle pas, les portables peuvent devenir des objets de perversion. « Les portables peuvent dérouter les jeunes. Lorsque j’ai découvert des images indécentes pour la première fois, c’était sur le web. J’essaie de ne pas me laisser prendre au piège, mais d’autres ne peuvent pas y résister».

Pour ce jeune homme de 24 ans, les smartphones empêchent de créer des liens et de se familiariser. « Quand tu entres dans une salle où il y a des jeunes, ils ne se parlent pas, parce que tout le monde se concentre sur son smartphone. » De plus, ils empêchent d’apprécier les autres. « Tu n’as plus envie de voir des amis. Il suffit de leur demander de t’envoyer une photo. » Autre aspect important du manque de communication vient du fait que nous n’avons plus envie, ni aucun intérêt à résoudre nos différends. « Lè moun nan nan kont ak on lòt, li annik monte sou profil li li ekri on bagay et cela se termine là.

Les téléphones nous facilitent la vie à un certain niveau. En plus de nous servir à réduire la distance entre nous et nos parents, nos amis éparpillés à travers le monde, nous avons tout un attirail  à notre portée. Nous les consultons pour nos problèmes de grammaire, de traduction pour ne citer que ces deux-là. Mais les smartphones nous imprègnent tellement qu’ils finiront par être plus intelligents que nous…

Stephanie Balmir



Publicité







Facebook

Publicité