Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Pourquoi Chrome utilise-t-il tant de RAM… et comment limiter les dégâts


Notez
23 Mai 2015



 

Les navigateurs  web sont aujourd'hui devenus bien davantage que de simples logiciels. Certains y passent leurs journées, et avec des extensions aussi diverses que variées, on peut tout faire ou presque sans jamais en sortir. Sur le marché, Google Chrome  figure souvent à la première place... mais se révèle extrêmement gourmand en RAM.

Pourquoi ? Parce que chaque onglet, chaque plug-in, chaque extension devient un processus à part entière sur votre machine. Cela dit, de cette manière, dès que quelque chose plante, vous ne perdez que l’onglet, le plug-in ou l’extension incriminé(e). Mais à chaque onglet ouvert, c’est toute une batterie de nouveaux processus qui débarquent, processus qui parfois n’ont pas été correctement « vidés » avant leur précédente utilisation.

Vous en avez probablement déjà fait l’expérience plus d’une fois. plus les onglets sont nombreux, plus votre ordinateur semble à la peine. Mais c’est uniquement pour votre confort. Cette rapidité, ces fonctionnalités, nous les payons en Go de RAM.

Cela dit, même s’il peut être effrayant de regarder la colonne Mémoire dans le Gestionnaire de Tâches, il faut aussi se souvenir que la mémoire libre est inutile. Si votre ordinateur peut stocker des données dans sa mémoire à court terme, il pourra s’en souvenir plus rapidement plus tard. Et s’il ne s’en sert pas, il s’en débarrassera. En suivant cette logique, voir sa RAM presque pleine peut être une bonne chose. Ce qu’il ne faut pas, par contre, c’est qu’elle le soit en permanence.

Maintenant, vous savez pourquoi Chrome utilise toute cette RAM, et vous êtes conscient que c’est pour votre bien. Mais s’il ralentit tout votre ordinateur, il pourrait être envisageable de diminuer la mémoire allouée à Chrome ou d’en rajouter à votre machine. Mais si rien de tout cela n’est possible, il va falloir penser à vous passer de certaines choses.

Tout d’abord, direction le gestionnaire de tâches de Chrome – en appuyant sur Maj+Esc (ou en allant dans « Fenêtres -> Gestionnaire de tâches » sous Mac OS X. Là, vous pourrez visualiser quel processus est le plus gourmand et décider, ou non, si vous pouvez vous permettre d’y mettre fin – en le tuant purement et simplement ou en désinstallant une extension, par exemple -.

Si ce sont les plug-ins qui vous causent des misères, il est possible de ne les activer que sur votre demande explicite. Pour ce faire, tapez « chrome://chrome/settings/content » dans la barre d’URL et dans le paragraphe Plug-ins, sélectionnez « Me laisser choisir quand exécuter le contenu du plug-in ». Il ne vous suffira alors qu’à cliquer pour activer le plug-in au moment désiré. Il est aussi possible de définir des exceptions ou de donner quelques passe-droits à des plug-ins spécifiques.

Et parce qu’un navigateur web n’est aujourd’hui rien sans ses extensions, Google Chrome en a de nombreuses pouvant permettre de réduire la consommation de RAM. « The Great Suspender « , par exemple, mettra en pause vos onglets après un certain temps d’inactivité.

À vous de jouer, littéralement, avec votre navigateur et de voir quelles sont les solutions les plus performantes.


Source:Gizmodo


Publicité







Facebook

Publicité