Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Philippe Charlier. Zombis. Enquête sur les morts-vivants


Notez
2 Mars 2016

Philippe Charlier, spécialiste en médecine légale et en anthropologie

Ce livre, paru, chez Tallandier, en France, en mai 2015, est certainement le témoignage honnête d’un scientifique, cartésien, qui se trouve confronté à une spiritualité et à des croyances haïtiennes, difficiles à explorer. Légiste et anthropologue, Dr Charlier demeure un observateur soucieux de l’éthique et de la véracité de ses écrits.



Philippe Charlier. Zombis. Enquête sur les morts-vivants

« Le Vodou est une religion différenciée qui présente un corps de croyances, liées entre elles par des idées métaphysiques, logiquement sorties d’une initiation secrète… À travers 300 ans d’esclavage, il s’est bien conservé malgré une forte combinaison avec le catholicisme et malgré l’adoption de quelques modes indiens ». Louis Maximilien (Le Vodou Haïtien).

« La religion Vodou n’acceptant pas la peine de mort, la zombification est vraiment la peine majeure ». Mambo Mireille

En Haïti, on a tendance à faire entrer les coutumes séculaires et les questions touchant à l’ethnologie, la magie, la sorcellerie, les Loa et le phénomène de la zombification dans la série des mythes qui inquiètent. Dans un coin mal éclairé d’une cour, on fait peur aux enfants en leur contant la descente d’étoile dans une assiette, ou la maitresse dlo perdant l’imprudent. On néglige souvent la portée morale et la douleur humaine qui traversent ces histoires. Quant au Vodou, on le diabolise. Cependant c’est une religion d’humilité et de partage, mais malheureusement entourée de pratiques de sorcellerie. Certaines d’entre elles relèvent de la plus haute pharmacopée. Depuis le vingtième siècle, le phénomène de zombification, cet événement dramatique, n’a de cesse de susciter l’intérêt des milieux scientifiques qui veulent s’approprier cette science pour les besoins de la médecine hippocratique. Même la NASA s’intéresse à la formule de zombification afin de l’utiliser, pour endormir les astronautes pendant leurs voyages dans l’espace.    

Dans la lignée de ces devanciers, tel Wade Davis, l’ethnobotaniste nord-américain, qui ont consacré des études à l’ampleur de la connaissance de ce peuple ne bénéficiant que d’une tradition orale, Dr Charlier entreprend le voyage de recherches combien périlleuses dans la face magique du Vodou. Il sonde les strates des abimes de la zombification et de l’état cataleptique qui fait passer la victime de ce maléfice pour mort.

Des personnalités de milieux différents, Ati Max Beauvoir, Laennec Hurbon, Erol Josué, Mambo Mireille, victimes et hougans, éclairent le chemin du Dr Charlier à travers ce calvaire des trois types de zombis reconnus par la religion Vodou : zombi astral, zombi cadavre et zombi savane.    Une rencontre importante est celle du chercheur avec son confrère haïtien, Dr Jacques Ravix, auteur du livre « Temps de Certitudes », qui lui a valu le prix prestigieux, de l’I.W.A.  Un livre qui apporte des informations précieuses au cahier de route du Dr Charlier.

Suite à une dénonciation d’un conjoint jaloux, à cause de conflits aux arguments troubles ou de querelles pour un héritage de famille, l’amour cède le pas à la vengeance. Par lune pleine, dans une savane retirée, se réunit le cénacle où l’on vient réclamer justice pour une épouse délaissée ou une insulte grave. La culpabilité étant admise, une punition exemplaire est infligée par le tribunal d’une « Secrète ou Société sacrée », ou d’autres puissances occultes dissociées du Vodou. Enfant de famille privilégiée ou pauvre paysan, le condamné est froidement envoyé au martyr du quotidien hermétique d’une vie sans vie.

Le scientifique occidental, plongeant dans l’analyse ethnologique haïtienne, se trouve devant une réalité inconcevable, difficile à appréhender. Il ne perçoit d’abord que le cynisme investi dans le verdict : le condamné devient la victime du plus cruel des asservissements. L’étonnement de Dr Charlier atteint son paroxysme, lorsque le Dr Jacques Ravix lui confie « Temps de certitudes ». Ce livre témoigne des « moments tout á fait particuliers » que ce confrère a traversés en tant que scientifique, victime d’empoisonnement par la tétrodotoxine et autres composantes de cette pratique magique d’Haïti. En effet, on comprend mal qu’en plein vingtième siècle, « une frange urbanisée, subissant une influence européenne et ayant une expertise scientifique en France, garde un rapport étroit avec ces pratiques empiriques et cruelles ». 

« Temps de certitudes », du Dr Ravix, raconte la poignance de cette lutte contre le poison. IL relate le voyage sur la voie de l’horreur où l’intelligence devient stérile. On se sent mourir, mais on est consentant et même heureux. Se profilent quelques lueurs de lucidité. La fascination et la répulsion, ces sentiments contradictoires, se livrent un combat infernal face à la mort. Commence un coma tumultueux, aux manifestations convulsives. Non loin, attend déjà celui qui va devenir le « maitre de ce condamné » parce qu’il l’a acheté du plaignant ou par ce qu’étant membre de la famille accusatrice, il peut récupérer le mort-vivant. En effet la nuit des funérailles, on viendra « lever » le mort.

Des chants au rythme lugubre accompagnant l’ouverture du tombeau. Privé de son libre arbitre, le Zombi ou mort-vivant se retrouve esclave pour le temps que durera sa vie sur la planète terre. Dans le quotidien, privé de sel et drogué, point n’est besoin d’enchainer le Zombi. Pour celui — ci, une flaque d’eau parait un océan infranchissable. Il est conditionné pour servir, tête baissée. Continue cette histoire scientiste digne de toute audience scientifique. Cependant cette tradition orale d’expertise en sorcellerie est un secret que l’on se passe de génération en génération. Peuple de tradition orale, les formules pour« endormir les gens » et « lever les morts » ne sont écrites nulle part et ne sont transmises qu’à un seul initié de la société secrète ou société sacrée.   Les scientifiques occidentaux ont eu accès à la première étape : l’empoisonnement. On leur a donné la formule pour endormir, cependant l’antidote devant assurer le réveil reste le secret bien gardé par de rares initiés.

« Temps de certitudes » du Dr RAVIX  dit comment l’auteur, cartésien par sa formation scientifique, grâce á l’assistance du hougan Raymond Clavier, a changé le caractère irréversible de cette coutume séculaire dont il est une des rares victimes à avoir retrouvé son libre arbitre. Il fait également une émouvante description de la dimension métaphysique de l’événement. L’être en position de danger et se trouvant au rendez-vous avec l’irrémédiable, rencontre Dieu et la certitude de l’au-delà au bout du tunnel infernal. Cette certitude lui permet d’avoir toutes les indulgences et de trouver la force de pardonner à ceux qui l’ont voué à la plus atroce des conditions de vie pour un humain.

Marie Alice Théard



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:46 Prezantasyn logo ofisyèl Akademi Kreyòl Ayisyen


Publicité







Facebook

Publicité