Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Opération « Coumbite métropolitain de nettoyage »


Notez
30 Juillet 2015



Les mairies de Port-au-Prince, de Delmas, de Carrefour et de Pétion-Ville lancent l’opération « Coumbite métropolitain de nettoyage ». / Photo : J. J. Augustin
Les mairies de Port-au-Prince, de Delmas, de Carrefour et de Pétion-Ville lancent l’opération « Coumbite métropolitain de nettoyage ». / Photo : J. J. Augustin

Une conférence de presse conjointe a eu lieu ce mercredi 29 juillet 2015 au local du Palais municipal de Delmas. Les quatre présidents des conseils municipaux de Pétion-Ville, de Port-au-Prince, de Carrefour et de Delmas ont tenu à informer la population en général et les habitants des communes en particulier des différentes mesures qui seront mises en application pour redorer l’image des villes ternie par les ordures de toutes sortes et le désordre instauré sur les trottoirs par les marchandes et marchands.

Marie Yanick Mézile pour la municipalité de Delmas, Patrick Brutus pour la mairie de Pétion-Ville, Pierre Cadet Gérald pour Port-au-Prince et Jean Marie Reynaldo Brunet pour la Commune de Carrefour ont présenté au cours de cette conférence l’opération qu’ils baptisent : « Coumbite métropolitain de nettoyage ». Plusieurs évènements servent de prétexte au lancement de cette initiative qui selon les conférenciers, doit s’inscrire dans la durée.

Ce sont toutes les municipalités et leurs populations, selon Marie Yanick Mézile, qui sont invitées à ce Coumbite métropolitain de nettoyage. « Nous sommes à l’approche de plusieurs évènements majeurs qui motivent ce Coumbite : les élections législatives du 9 août prochain au cours desquelles des milliers d’étrangers seront présents chez nous pour l’observation mais aussi au cours du même mois, la plus grande manifestation culturelle caribéenne (Carifesta) a lieu dans le pays du 21 au 30 août sans omettre la rentrée scolaire du  sept septembre ». Ce sont là, s’il faut croire les propos de madame Mézile, Présidente de la Commission municipale de Delmas, les évènements qui motivent au départ cette entreprise dont l’objectif traduit les plus grandes préoccupations de la société.

D’autre part, les maires reconnaissent que la gestion des déchets et des trottoirs est un hic majeur dans l’entretien de nos villes et du pays en général. Cela, soulignent-ils, participe de nombreux problèmes environnementaux qui menacent la vie en Haïti. « Nous devons être tous préoccupés par cette situation qui devient de plus en plus complexe et qui remet en question le processus même de développement communal et des habitants », croient-ils. « Voilà pourquoi l’État par le biais du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales entend prendre les mesures inévitables à la réhabilitation de nos villes et du pays globalement », ont-ils ajouté.

Quant au maire de Pétion-Ville, Patrick Brutus, il avoue que le travail à accomplir est immense et nécessite par conséquent la participation du plus grand nombre. « Il s’agit pour nous, dit-il, de mettre disponibles toutes les ressources possibles dans une collaboration étroite des mairies de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. D’où cette intervention conjointe des maires de Delmas, de Port-au-Prince de Pétion-Ville, de Carrefour et aussi d’autres mairies qui ne sont pas présentes à cette conférence », explique-t-il.

Selon ces quatre maires présents à cette conférence de presse, toutes les municipalités du pays doivent s’engager dans cette bataille pour permettre au pays de retrouver sa beauté et sa fraicheur.  Pierre Cadet Gérald pour la mairie de Port-au-Prince, nous dit être conscient de la grande responsabilité qui lui incombe mais qu’il est tenu de s’exécuter car, pour le citer, c’est notre image de peuple qui en pâtit de vivre dans une ville sale, dans un pays où la santé peut être compromise par la mauvaise gestion des déchets. « Voilà pourquoi l’État haïtien par les ministères de l’Environnement, de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, des Travaux publics, par la Police nationale d’Haïti, le Service métropolitain de collecte des résidus solides(SMCRS) mais aussi et surtout les mairies, décident que le pays se défasse de cette image d’insalubrité qui nous ternit comme Nation », ont-ils rapporté.

Coumbite métropolitain de nettoyage, si l’on doit croire ce qui est dit à cette conférence, doit impliquer les habitants des communes de Port-au-Prince, tous les candidats aux prochaines élections. « Plus de marchandes et marchands sur les trottoirs, plus de fatras dans les rues, ce sont les conditions sine qua non de la vie paisible dans nos communes. Les contrevenants qui seront guettés le jour comme la nuit, payeront 25 mille gourdes d’amende pour éviter la prison. Des arrêtés communaux seront pris à cet effet. Nous sommes tenus d’accomplir ces travaux d’assainissement, de gestion des déchets qui participent à la bonne gestion d’un espace urbain sain et vivable si nous voulons parvenir globalement à la réhabilitation de l’environnement mais surtout entamer le processus du développement durable qui est notre vœu à tous. » Ce sont les propos tenus par Jean Marie Reynaldo Brunet, maire de Carrefour.

Rappelons que la mairie de Delmas a déjà démarré Coumbite métropolitain de nettoyage selon Madame Mézile qui invite toute la population de cette municipalité à contribuer à la réussite de cette entreprise qui ne vise que le bien être de toute la communauté, a-t-elle fait savoir.

Par Jackson Joseph
LN



Publicité







Facebook

Publicité