Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

NATCOM bouleverse le secteur musical haïtien


Notez
12 Septembre 2015

L’opérateur lance officiellement ce week-end sa plateforme de partage et de diffusion de musique sur demande. En direct ou en téléchargement sur Internet, avec des centaines de titres déjà disponibles, Keeng et Mocha se présentent comme une vraie évolution pour l’industrie musicale haïtienne.



NATCOM bouleverse le secteur musical haïtien

NATCOM présente, ce samedi 12 août, Keeng, une plateforme d’écoute et de partage de musique dédiée aux artistes haïtiens. Disponible sous forme d’application mobile (Android et iOS) et de site Web (Keeng.ht), ce nouveau service diffuse des chansons et vidéoclips à la demande, en direct (streaming) ou après téléchargement.

« Derrière le lancement de cette plateforme, l’objectif est de faciliter une certaine indépendance financière des artistes, annonce Mme Mridula Saini, vice-directrice générale de la NATCOM. Ils sont trop dépendants de la radio, de la télévision, des concerts et des albums. »

Selon une entente déjà signée avec des artistes et groupes musicaux de différentes tendances, NATCOM devrait leur verser encore la majeure partie du montant récolté par le service Keeng, en  fonction de leur popularité d’écoute sur la plateforme.

« Une tournée promotionnelle est prévue dans le pays, pour présenter ce nouveau produit, Nous en profiterons aussi pour signer des ententes avec des artistes locaux » avance Mme Saini.

 

Prix inestimable

Offert uniquement à ses clients, identifiés chacun par un code personnel, Keeng sera disponible gratuitement, dans un premier temps. Une nouvelle technique de fidélisation ? « Nous donnons gratuitement accès aux chansons à nos clients, même s’ils n’ont pas d’argent sur leur compte. Même si votre solde est à zéro, vous pouvez continuer à écouter de la musique sur Keeng » explique M. Vu Kim Tuan, responsable des produits et services à la NATCOM.

La musique sur demande exige une certaine quantité de bande passante disponible en permanence pour ne pas nuire à la qualité de la diffusion des chansons écoutées en direct. « Pas de problème de ce côté. Grâce à la qualité de notre réseau Internet, le service sera garantie sans interruption, même dans les pires conditions » promet M. Tuan.

Face à la concurrence des médias traditionnels (radios et télés) et des autres services de musique à la demande sur Internet aux millions d’abonnés, comme Deezer et Spotify, l’opérateur se veut confiant. « Un musicien évoluant à Jacmel n’a pas accès aux services de Spotify pour faire sa promotion, explique Mme Saini. Keeng est une plateforme conçue pour assurer la promotion de la culture haïtienne à travers le monde. »

 

A l’assaut de WhatsApp et autres Viber

Lancée en même temps que Keeng, l’application Mocha Messenger est complémentaire de ce service. Outre les fonctions texte et de chat, Mocha permettra aux utilisateurs de Keeng d’écouter une même chanson en groupe.

L’application offre aussi des Voice Stickers, sorte d’autocollants vocaux pour montrer son émotion du moment avec ses correspondants. « Aucun autre service de messagerie n’offre de sons enregistrés avec la voix de comédiens haïtiens comme Tonton Bicha par exemple » se félicite Mme Saini, qui promet d’autres nouveaux services de la NATCOM pour les prochaines semaines.

Claudel Victor (claudelvictor@gmail.com)



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:34 Adieu Black EZ !


Publicité







Facebook

Publicité