Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Les Haïtiens célèbrent leur drapeau partout dans le monde


Notez
25 Mai 2015

Le 18 mai 2015 de nombreuses célébrations ont eu lieu en Haiti et dans la diaspora, pour honorer le drapeau. Voici un peu d’histoire sur notre drapeau bien-aimé.



«Pour le Drapeau pour la Patrie, mourir est beau », c’est le début de l’un des couplets de La Dessalinienne chantonné avec fierté et fermeté par nos frères et sœurs patriotiques. Ce début de semaine, spécifiquement le 18 mai 2015, nous mène droit vers le 212ème anniversaire de notre bicolore. Deux-cent douze ans depuis que nous, les haïtiens, brandissons ce symbole de la liberté de cette nation libre partout où l’opportunité nous est offerte.

Toutes ces années d’histoires (212 ans) de notre drapeau sont couronnées par des moments forts et qui marqueront nos vies autant que nous existerons comme peuple libre. C’est le 18 mai 1803 à l’Arcahaie que Catherine-Flon a cousu pour la première fois le drapeau haïtien (Bleu et rouge). En arrachant la couleur blanche du drapeau français, nos ancêtres ont voulu se séparer de leurs anciens colons en vue de marquer l’union des noirs et des mulâtres. Mais Dessalines, deux ans plus tard (20 Mai 1805) adopta le noir et le rouge d’une position verticale qui signifiait : « Liberté ou la Mort ». Après sa mort en 1806 Alexandre Pétion, à son tour président, redessina le drapeau en bleu et rouge avec un carré d’étoffe blanche au milieu duquel il plaça un palmiste surmonté du bonnet de la liberté. Et comme devise : « l’Union Fait la Force ».

Sous le régime des Duvaliéristes (1964-1986) et l’influence du noirisme, il est passé au “noir et rouge” tout en gardant l’armoirie et la devise « l’Union Fait la Force ». Peu de temps après la chute du régime dictatorial soit le 17 février 1986, le drapeau national fut à nouveau  en “bleu et rouge” et confirmé officiellement par la constitution de 1987. Avec le même carré blanc au milieu, le palmiste et la devise.

Nous célébrons notre drapeau tous les 18 mai, à l’Arcahaie (la cité du drapeau) dans les écoles comme dans les médias, on chantonne « l’Hymne à la jeunesse », composé il y a de cela plus d’un demi-siècle (1937).

Photos: courtoisie du Ministère de la Culture et du Ministère de la Communication



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:46 Prezantasyn logo ofisyèl Akademi Kreyòl Ayisyen


Publicité







Facebook

Publicité