Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Le vaccin contre l’infidélité masculine est-il arrivé?


Notez
7 Novembre 2015

Un groupe de chercheurs allemands a créé un médicament, rapidement baptisé "vaccin contre l'infidélité masculine", qui permet de renforcer considérablement le penchant pour la monogamie chez les hommes grâce à une composition chimique bien particulière.



Les chercheurs ont découvert le mécanisme biologique responsable de l'attirance affective dans le couple. Ledit mécanisme dépend de l'hormone ocytocine, qui favorise les relations amoureuses tout en renforçant l'attirance mutuelle, a annoncé l'Université de Bonn (Allemagne) .

Afin de prouver leur hypothèse, les scientifiques ont mené des tests impliquant une centaine d'hommes. Certains d'entre eux se sont vu administrer de l'ocytocine, tandis que les autres n'ont reçu que des vitamines dont l'impact sur l'attirance sexuelle est minime.

 

Puis les chercheurs leur ont montré des photos de leur bien-aimées ainsi que celles d'autres femmes à titre de comparaison. Pendant les tests, les scientifiques ont enregistré les changements dans le cerveau de tous les cobayes à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique (IRM).

"Après l'injection d'hormone, le cerveau des hommes montre un taux d'activité plus élevé lors de la visualisation des photos de leurs bien-aimées. Ainsi, ils trouvent leurs partenaires plus attirantes que les inconnues qui leur ont été montrées", a expliqué Dirk Scheele, chargé des recherches, sur le site officiel de l'Université.

Les scientifiques ont également fait voir aux hommes des photos des femmes qu'ils connaissaient, mais avec lesquelles ils n'avaient pas de rapports sexuels dans le but de confirmer les résultats obtenus.

 

Les médecins tenaient à comprendre si le niveau d'ocytocine dans le sang des hommes n'augmentait qu'à la vue de leur dulcinée ou au contraire, si cette hausse était provoquée par toutes les femmes qu'ils connaissaient.

"Dans ce cas-là, nous n'avons enregistré aucune activité cérébrale spécifique chez les hommes en réaction aux photos de leurs connaissances. Aussi, l'augmentation de l'activité cérébrale tient exclusivement de leur bien-aimée", a ajouté le chercheur.

Au final, les résultats obtenus ont montré que l'ocytocine agissait sur le "système de plaisir" dans le cerveau de l'homme quand il se trouvait auprès de sa compagne. En cas de femmes inconnues, ce mécanisme ne se déclenche pas, ce qui l'incite à rester fidèle à sa bien-aimée.

 

Cependant, les chercheurs ont noté que l'ocytocine n'était responsable que de la fidélité masculine, tandis que son influence sur l'organisme féminin était tout à fait inverse.

 



Publicité







Facebook

Publicité