Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Le déroulement du carnaval 2016 paraît impossible


Notez
2 Février 2016

Carnaval 2016: Les 7, 8 et 9 février sont incertains



Depuis deux semaines, le comité est en fonction mais il ne prend pas encore le leadership des activités dans la capitale. Pour les festivités de Jacmel, 10 millions de gourdes étaient versées aux organisateurs. Mais à Port-au-Prince, seulement deux dimanches pré carnavalesques ont eu lieux sans aucunes directives des responsables. Les disc-jockeys se sont organisés entre eux pour assurer le bon déroulement des défilés.

Avec l’annonce de quatre (4) nouvelles journées de manifestation de l’opposition politique haïtienne les 4, 5, 6 et février dans la capitale, le déroulement du carnaval national est presque impossible. De plus, les adversaires du pouvoir sont très remontés contre le Président de la République et son groupe Sweet Micky, qui ont quand même publié une meringue dans laquelle ils s’en prennent ouvertement aux journalistes Lilianne Pierrre-Paul et Jean Monart Mettélus.

Les alliés du gouvernement Tèt Kale ont aussi annoncé trois (3) jours de protestation dans les rues des  communes de Pétion Ville et de Port-au-Prince cette semaine, pour réclamer la tenue du deuxième tour des élections présidentielles.

Les parcours de ces mouvements de revendications ont été dévoilés; la probabilité pour que les deux groupes opposés se rencontrent sont minime, mais l’opposition à l’habitude de ne pas respecter  leurs itinéraires… la Police Nationale doit être vigilante et ce serait irresponsable de la part du comité de réunir des millions de carnavaliers dans cette ambiance de violence et de révolte.

Il ne reste que quatre jours et jusqu’à présent les organisateurs ne se prononcent pas sur les préparatifs et la planification du carnaval. Selon les rumeurs, les festivités sont renvoyées pour le dimanche 21 février, dépendamment de l’évolution de la crise politique. Personne ne peut confirmer ou démentir ces allégations pour l’instant, puisque le comité fonctionne à l’image du gouvernement, ils vont peut-être faire une annonce à la dernière minute.  Quelle irresponsabilité!

Pour l’instant, nous ne remarquons aucuns travaux de constructions de stand aux environs de Champ de Mars; la Mairie de Port-au-Prince n’est toujours pas impliquée tandis que le Ministère de Culture fait son cinéma sur les réseaux sociaux.

A rappeler que le Trésor Public dispose de 90 millions de gourdes pour la réalisation de cette édition.

source: Mag Haiti 



Publicité







Facebook

Publicité