Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

La première édition du festival konpa de Paris a moyennement réussi


Notez
20 Juin 2015



Le festival « konpa en folie » qui a eu lieu en région parisienne, le dimanche 14 juin, a été une réussite, même s’il y a encore beaucoup à corriger, selon Christian D’or, l’un des organisateurs.

Plusieurs groupes musicaux étaient engagés pour cette grande première du compas dans la ville Lumière. Carimi, Djakout number 1, Kreyol la, Tabou génération, Gabel, Original H, KDM, Teddy et Melodeek, tout ce beau monde était là pour performer et permettre à Paris de se prêter un petit temps de «  ploge ». Certains des orchestres présents pour l’évènement étaient venus de la France, d’Haïti, et de Miami.

Les festivités qui étaient prévues une première fois au stade Auguste Delaune de Saint-Denis, qui pouvait accueillir plus de dix mille spectateurs, ont été  transférées au Dock Pullman qui comporte (1500 places assises et 4000 places debout). Quelque 5 000 personnes avaient fait le déplacement pour cette première édition de « Konpa en folie ».

Le 11 juin, les responsables avaient annoncé ce transfert sous prétexte qu’il y avait des risques de voir monsieur mauvais temps, main dans la main avec dame pluie, s’inviter à la fête et faire tout carrément le cheveu sur la soupe.

Mais, d’après des renseignements que nous avons pu obtenir, c’est la Police qui a contraint les organisateurs à changer de lieu pour éviter d’éventuelles échauffourées et des problèmes  dans la gestion de foule. Dans les coulisses, il est bruit que les Haïtiens sont perçus comme violents par les forces de l’ordre de Paris. Mieux vaut prendre toutes les mesures de sécurité minimale.

Sur le plan de l’orchestration musicale, tout s’est bien passé, sauf quelques petits problèmes à corriger, selon Christian D’or. Certains groupes haïtiens ont fait des « chichis » estimant que le son n’était pas de qualité.

 

Les groupes Carimi, Kreyol la, Taboo Génération, Djakout number 1 se sont signalés par leur superbe performance, déclare Christian d’or. Mais il a précisé que la bande de Shaba n’a pas vraiment performé devant la grande foule du fait qu’elle a été la dernière à investir les planchers. La majorité du public était déjà partie à cette tranche d’horaire.

Par contre le groupe Gabel, qui était monté sur le podium n’a pas joué à cause d’une imperfection de la sono. Le groupe emmené par les chanteurs Flav et Katalog ont été sifflé par le public, selon notre interlocuteur. Une bien mauvaise note.

Les sponsors qui avaient répondu favorablement à cette grande première ont tenu leur promesse à 70%, explique Christian D’or. Il y a quelques petits détails à régler, mais le gros est déjà fait, a expliqué l’animateur qui a profité pour remercier spécialement Air Caraïbes pour son support.



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 21:46 Prezantasyn logo ofisyèl Akademi Kreyòl Ayisyen


Publicité







Facebook

Publicité