Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

La diaspora unie pour la cause d’Haïti


Notez
12 Juillet 2016

Les Haïtiens de l’extérieur se montrent très concernés par la question haïtienne. À tous les niveaux. Pour mieux adresser la situation, la diaspora haïtienne veut s’unir pour pouvoir constituer une véritable force de soutien à l’alma mater. Ainsi, la Ligue haïtienne (The Haitian League) et la Fédération mondiale de la diaspora haïtienne (Global Haitian Diaspora Federation) ont lancé cette année les états généraux de la diaspora haïtienne avec l’implication d’un ensemble de personnalités. Pour ce grand événement qui s’étend sur huit (8) mois, l’acteur haïtien Jimmy Jean-Louis, qui se passe de présentation, a été choisi comme président d’honneur de ces assises.



La diaspora unie pour la cause d’Haïti

De juillet 2016 à mai 2017, la diaspora haïtienne se donne rendez-vous pour parler d’Haïti. Dans une entrevue exclusive accordée au journal Le National, le président d’honneur de l’événement, Jimmy Jean-Louis, a fait le point sur les états généraux de la diaspora haïtienne convoqués à l’initiative de la Ligue haïtienne ainsi que la Fédération mondiale de la diaspora haïtienne. Les états généraux de la diaspora pourraient être considérés comme une véritable caravane à travers les différents pays où il y a une forte concentration d’Haïtiens, nous a dit le président Jean Louis, très déterminé à faire avancer la cause haïtienne. Cette caravane, dit-il, l’emmènera au Canada, en France, en Belgique, en Afrique, en République dominicaine et autres, en vue de sensibiliser les différentes communautés d’Haïtiens vivant à l’étranger autour de la réalité du pays.

 

Les États généraux, un pont entre les différentes colonies d’Haïtiens

 

De nos jours, l’aide de la diaspora haïtienne est d’une importance capitale. Elle constitue une véritable bouffée d’oxygène pour l’économie nationale, en dépit du fait qu’elle est dispersée et émiettée. Conscients de cette réalité, les initiateurs de ce mouvement ont jugé nécessaire de trouver un mécanisme permettant de mieux canaliser l’aide de la diaspora dans un projet commun. C’est justement l’un des objectifs fixés dans le cadre de ces assises de la diaspora. « Nous avons besoin de nous réunir dans un esprit de travailler ensemble », a lancé tout de go, l’homme qui a incarné Toussaint Louverture dans une représentation cinématographique. Pour Jimmy Jean-Louis, à travers les états généraux, il créera un pont entre les différentes colonies d’Haïtiens dispersées et éparpillées dans plusieurs recoins du monde entier.

 

Cette caravane servira aussi de plateforme où les leaders de la diaspora ainsi que les représentants des communautés peuvent échanger des idées concrètes autour de l’engagement des membres de la diaspora dans la création d’emplois et le développement économique d’Haïti. Elle leur permettra aussi d’explorer et discuter des mécanismes pour entretenir une coopération institutionnelle entre la diaspora, les donneurs et le gouvernement d’Haïti. À travers ce mouvement, il est également visé de créer un fonds de développement économique de la diaspora pour Haïti.

 

Donner un peu d’énergie aux compatriotes de l’étranger

 

Jimmy Jean Louis qui a déjà porté très haut le flambeau d’Haïti entend une nouvelle fois se mettre au service du pays. En acceptant la présidence d’honneur des assises de la diaspora, monsieur Jean Louis dit vouloir se mettre en avant, question de donner un peu d’énergie aux compatriotes de l’étranger et du même coup attirer un peu les projecteurs sur Haïti. Cet événement, dit-il, poursuit, entre autres objectifs, un changement de perception des étrangers d’Haïti. C’est la raison pour laquelle, précise-t-il, il va s’investir totalement dans le projet afin de parvenir aux objectifs fixés. Il a ainsi déjà pris son bâton de pèlerin pour partir à la conquête des Haïtiens de la diaspora, leur faire prendre conscience qu’ils ont un pays très important et qu’ils se doivent, en tant qu’Haïtiens, d’aider leur communauté d’origine.

 

Pour réussir ce pari, monsieur Jean Louis mise beaucoup sur sa notoriété. Son sérieux. Ce digne fils d’Haïti qui a déjà représenté le pays à la maison blanche, à l’OEA, se montre allergique à l’échec. Il entend s’impliquer à fond pour la pleine réussite de l’événement. « J’ai déjà collaboré à différents niveaux à faire avancer la cause haïtienne. Depuis 2008, je me suis impliqué dans des œuvres de bienfaisance à travers notamment la construction d’une école au profit des enfants », a-t-il fait savoir, tout en se montrant bien conscient de son rôle et de ses responsabilités envers Haïti. Dans cette perspective, il se dit heureux de pouvoir représenter la diaspora haïtienne en acceptant d’être le président d’honneur des états généraux de la communauté diasporique. Par ce geste, Jimmy Jean Louis dit vouloir que la diaspora prenne conscience et confiance de la force qu’elle représente pour un retour au bercail en vue de contribuer à changer la donne.

 

Conscient de la dimension du travail à réaliser et des difficultés qui l’entourent, monsieur Jean Louis se dit quand même prêt à mener le combat. « Je suis confiant de mon combat », a lancé l’acteur, qui rêve de voir Haïti redevenir la perle des Antilles. Dans cette lignée, Jimmy Jean Louis dit n’entendre pas ménager ses efforts à toute initiative visant à mettre des lumières positives sur Haïti. Car, renchérit-il, « j’ai hâte de voir un pays qui bouge, un pays qui emprunte la voie de la modernité et du progrès ».

 

 Noclès Débréus



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:19 Mort de Black Easy: Réaction de Stanley Georges


Publicité







Facebook

Publicité