Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

L'absence de cinéma en Haïti prive les fans de Star Wars


Notez
22 Décembre 2015

Sur l'île, les dernières salles obscures ont disparu en 2009 avec l'avènement du piratage. Un fait qui est mis en exergue à l'occasion de la sortie du Réveil de la Force, au grand dam des fans de la saga.



C'est bien connu, la saga Star Wars dit quelque chose du monde dans lequel on vit. À ce titre, la sortie de l'épisode VII de la saga rappelle ainsi que la situation de précarité à Haïti est telle que les derniers cinémas ont disparu en 2009. Les salles ont fermé faute de rentabilité, ne pouvant concurrencer le piratage généralisé sur l'île. La population devra attendre un certain moment pour découvrir le film le plus attendu de l'année, si ce n'est de la décennie.

«C'est une situation qui me désole particulièrement, témoigne Vladimir Désir, 30 ans, fan de la première heure. Je vais peut-être devoir attendre cinq ou six mois pour qu'on le diffuse à la télévision car, en tant que fan de Star Wars, je ne veux pas regarder une version pirate de mauvaise qualité».

«Le problème du piratage n'est pas spécifique à Haïti, mais des DVD pirates sont en vente jusque devant le palais présidentiel et les autres institutions étatiques», regrette Emelie Prophète, directrice du bureau haïtien du droit d'auteur.

En attendant de pouvoir découvrir le long-métrage, les passionnés sont obligés de filtrer leurs recherches sur la Toile afin de préserver tous les secrets de ce nouvel épisode, plusieurs jours après sa sortie.

«Sur Internet, j'évite de lire les articles ou les commentaires sur Star Wars», raconte Vladimir. «Cela me contrarie mais je me suis habitué. Malgré tout, j'espère un jour revoir à Haïti un film dans une salle, avec le générique, le son et tout», conclut-il.

lefigaro.fr



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mardi 15 Novembre 2016 - 15:23 Jackie Chan a enfin son Oscar


Publicité







Facebook

Publicité