Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

L’Haitianisme comme force selon Doc Filah


Notez
28 Mai 2015

Nous avons l’Haitianisme comme force, le Patriotisme comme levier pour déplacer une montagne de difficultés. Soyons unis.



L’Haitianisme comme force selon Doc Filah

Juste avant le dernier soupire

Le silence est en plein sommeil quand une voix douce et tendre perturbe le tympan avec la sagesse la plus noble. Se réveiller est synonyme d’une nouvelle forme d’existence avec la parole, vecteur de tout un ensemble d’idée qui doit se propager jusqu’au plus profond de notre être. Contrôler une nouvelle forme de vie antagonique aux routines quotidiennes n’est pas forcement une conquête acceptée par l’homéostasie dont la sainte nature nous a donné comme balance intérieure. La sensibilité, notre ultime alliée, a reconnu ses torts, elle nous a jeté le sort de l’ambition et notre attachement à la luxure faisant vieillir nos cellules de façon prématurée.

Nous avons oublié que les clones du diable ont pris le manteau de Dieu pour inviter notre innocence à leurs festins démoniaques. La trahison, l’hypocrisie, représentent deux de leurs plus importants piliers dans leur mode d’opération. Désespoir brule avec une flamme ardente, en même temps les prédateurs sont à l’affut pour renouveler l’essence combustible qui le maintient.

Certains de nos frères ont vendu ce dont nos pères nous ont laissé comme héritage. Orphelins, nous n’avons que la terre mère veuve et nous ne sommes pas placés pour mettre à l’ écart des enfants prodiges ayant trahi leur pauvre famille.

Les faux amis ont voulu que notre nuit soit leur jour et nous arrachent une à une nos étoiles pour enfin laisser nu notre ciel, avec un seul astre, un soleil tiède, sans chaleur derrière les nuages noirs d’une lourde misère qui l’éclipse. Visages pales utilisaient la croix comme symbole pour détruire en moins de 50 ans toute une race avant d’importer la force motrice musculaire de nos ancêtres. Maintenant, on nous propose un oasis dans lequel un parterre artificiel est proliféré par des ronces et des sapins sauvages.

Jeunes de notre chère patrie, nous sommes les nombreuses racines de la dernière couche vivante ayant été dans le sol depuis environ deux siècles. Toussaint Louverture a sans doute fait référence à une prophétie quand il a mentionné que l’arbre de la liberté aura été bourgeonné. Nous n’avons pas à utiliser les mêmes instruments que Dessalines pour laisser des écritures a nos fils mais, la lourde mission n’est autre que la transmission de nobles vertus.

 

Auteur: Dr Dumorney Pierre Harry/(Doc Filah)



Publicité







Facebook

Publicité