Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

JO 2016: Le Brésil délivré !


Notez
11 Août 2016

Après avoir désespéré le pays avec deux matches nuls d’une faiblesse insignifiante, la Seleçao a enfin réussi à briller en écrasant le Danemark (4-0), mercredi, dans le cadre des J0 2016. Un carton plein évidemment rassurant dans l’optique de la suite de cette compétition olympique.



Les matches passent en boucle à chaque coin de rue mais c’est davantage une habitude qu’une folle passion pour cette formation olympique emmenée par Neymar. Il faut dire que les deux premiers résultats nuls 0-0 sont passés par là… Au point de franchement calmer les ardeurs de supporters tout simplement désabusés. Tout du moins jusqu’à ce dernier match, couperet, face au Danemark, mercredi à la Fonte Nova Arena de Bahia.
Un duel à sens unique dominé de la tête et des épaules par les coéquipiers de Marquinhos  qui n’ont fait qu’une bouchée des jeunes pousses danoises. Dès l’entame le ton est donné avec une possession de quasiment 70% pour des Brésiliens qui vont frapper 22 fois au but pendant la rencontre ! Et si Neymar a cherché à se signaler tout au long de la rencontre, c’est Gabriel Barbosa qui délivre tout un pays en plongeant au 2e poteau pour marquer d’une frappe croisée (1-0, 26e).

Neymar cherche sans trouver
Ce n’est qu’un début puisque Gabriel Jesus, annoncé un temps à Barcelone avant de signer à Manchester City cet été, ne se distingue à son tour. S’il manque son duel face au portier danois Hojbjerg (39e), il ne se rate pas deux fois et conforte l’avance du Brésil en jaillissant au 2e poteau (2-0, 40e). Un écart déjà rassurant qui va s’amplifier dans la foulée. Si la frappe enroulée de Luan ne fait pas mouche (48e), il se reprend dans la foulée en transformant en but une passe en retrait (3-0, 50e).
La volonté de jouer, de faire jouer, est manifeste, avec une nouvelle passe en retrait pour un Gabriel Barbosa qui s’offre un doublé d’une frappe croisée (4-0, 80e). Une balade à laquelle Neymar ne prendra part qu’indirectement. Ce n’est pas faute d’avoir essayé… Le Brésil va enfin pouvoir redevenir fier de son équipe. Ce n’était pas gagné…


AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:05 "Ronaldo risque jusqu'à 6 ans de prison"


Publicité







Facebook

Publicité