Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Haïti se lance dans le forfait tout-inclus (vidéo)


Notez
23 Novembre 2015

L’ancien Club Med ( fermé en 1999) devient l’hôtel Royal Decameron avec 408 chambres sur la côte des Arcadins. Trois restaurants, dont deux «de spécialités à la carte», un snack-bar, cinq bars, spa et deux terrains de tennis.



Haïti se lance dans le forfait tout-inclus (vidéo)

Après le forfait-circuit P-au-P, Cap-Haïtien, Cotes-des-Arcadins «qui a fait son temps», Stéphanie Balmir Villedrouin, la ministre haïtienne du Tourisme, arrive avec le forfait tout-inclus pour les vacanciers et vacancières du monde entier.

Et rien d’autre que l’hôtel Royal Decameron Indigo en Haïti, anciennement Club Med (fermé en 1999), pour accueillir les visiteurs dès le mois de décembre prochain. Decameron est une filiale du groupe colombien Terranum, qui est le principal gestionnaire hôtelier d’Amérique latine.

La ministre du Tourisme, flanquée de son équipe de marketing, était à Montréal la semaine dernière afin de finaliser avec le groupe Transat les modalités de ce forfait. Selon Mme Vildrouin plus de 600 réservations sont déjà faites.

L’hôtel de 408 chambres dont 350 avec vue sur la mer, très animé et récemment rénové, offre une cuisine variée, des vins raffinés, des installations pour enfants et constitue un lieu de rêve pour les mariages.

Il est à une heure de route de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. La clientèle a accès à trois restaurants, dont deux «de spécialités à la carte», à un snack-bar et à cinq bars. Le complexe est également doté d’un spa et de deux terrains de tennis.

Il s’agit du premier tout–inclus à s’installer dans le pays depuis la fermeture du Club Med. Mais la ministre du Tourisme essaie d’en attirer d’autres, notamment dans la région de Jacmel et sur l’Île-à-Vache. Elle a eu des discussions avec plusieurs chaînes espagnoles, dont Catalonia.

Les Haïtiens ne réservent pas

Stéphanie Balmir Villedrouin ne le cache pas. La majorité des Haïtiens vivant à l’étranger ne prennent pas ces forfaits. Plus de 80% des visiteurs sont des étrangers selon les statistiques du ministère du Tourisme.

«C’est pour cela que je suis ici, dit-elle, pour encourager les Haïtiens à y retourner et à devenir des ambassadeurs de ces forfaits auprès de leurs amis Canadiens».

Turbulences?

La ministre du Tourisme réputée pour son savoir-faire dans l’industrie ne nie pas les facteurs politiques qui nuisent au développement du secteur.

Justement, ce nouveau produit touristique prévu pour décembre coïncide avec le 2e tour des élections en Haïti. Des élections qui sont contestées dans les rues avec des manifestations sporadiques.

La ministre en a bien conscience et tente de rassurer sur ce point. Mme Villedrouin rappelle que depuis l’aéroport les visiteurs sont pris en charge par l’Agence citadelle qui s’occupe  du transport jusqu’à l’hôtel argumente la ministre. De plus, pas moins de 120 policiers de l’unité Poli-Tour de la Police nationale haïtienne (PNH) assurent leur sécurité.

Des sorties

Le forfait tout-inclus ne signifie pas se cloitrer dans un pouls touristique ni être confiné à l’hôtel. Plus de 15 excursions (visites de Lakou, Source chaude, Palais 365 portes entre autres dans l’Artibonite) seront offertes à ceux qui auront le goût de se fondre dans la masse et connaître un peu de pays.

Il y a actuellement 525 hôtels en Haïti et le ministère du Tourisme a entrepris un processus de classification qui, jusqu’ici a permis de classifier 177 propriétés. Cinq d’entre elles ont été classées «5 hibiscus» et sept ont été gratifiée de «4 hibiscus».




Publicité







Facebook

Publicité