Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Haïti : la future perle touristique des Antilles ?


Notez
9 Juillet 2015

Avec l'ouverture d'un club Lookéa, Haïti espère séduire les Français et changer son image dans l'esprit des voyageurs. Elle souhaite ainsi miser sur le tourisme et retrouver sa place de Perle des Antilles



Le nouveau Lookéa d'Haïti se trouve sur le site de l'ancien Club Med. DR-TRANSAT
Le nouveau Lookéa d'Haïti se trouve sur le site de l'ancien Club Med. DR-TRANSAT
Haiti sera-t-elle la prochaine destination phare des Caraïbes ? 

C'est en tout cas le sentiment de Patrice Caradec, le PDG de Transat France. 

"Je suis revenu de ce pays ensorcelé. J'ai eu l'impression de découvrir la République Dominicaine d'il y a 50 ans. Il faut absolument se dépêcher d'y aller". 

Look devient ainsi le premier TO français à ouvrir un club sur place : le Magic Haïti 4*.  Il s'agit de l'ancien Club Med, installé au bord d'une plage de 1,5 km de long, sur la Côte des Arcadins. 

Look Voyage s'est engagé sur 120 chambres des 390 que compte l'établissement, qui a été entièrement rénové. 

L'hôtel appartient à la chaîne Decameron  avec qui Look exploite déjà 5 clubs. 

Pour s'y rendre, un plan de transport a été mis en place avec Air Caraïbes, qui propose deux rotations hebdomadaires les dimanches et mardis. Le vol aller est direct, mais le retour nécessite un arrêt de deux heures à Saint Domingue au retour. 

Look Voyage espère ainsi séduire 5000 clients la première année, ce qui lui permettrait de participer au reboisement de l'île grâce à son partenariat avec Planète Urgence.

Madame Vanessa Matignon, Ambassadeur de la République d’Haïti en France, Edmond Richard, directeur commercial Europe d’Air Caraïbes, Stéphanie Vildrouin, ministre du tourisme et des industries créatives, Patrice Caradec, p-dg de Transat France
Madame Vanessa Matignon, Ambassadeur de la République d’Haïti en France, Edmond Richard, directeur commercial Europe d’Air Caraïbes, Stéphanie Vildrouin, ministre du tourisme et des industries créatives, Patrice Caradec, p-dg de Transat France

Une île à fort potentiel touristique

 
Afin de promouvoir la destination, le TO va organiser un gigantesque éductour de 200 vendeurs du 7 au 8 décembre prochain

"Nous misons tout d'abord sur les agents de voyages avant de lancer des campagnes de promotion auprès du grand public" précise Serge Laurens le directeur marketing de Transat France. 

Le groupe envisage aussi de mettre en placedes vols au départ de Pointe à Pitre, car les Guadeloupéens sont particulièrement friands de la destination. Air Caraïbes a d'ailleurs transporté l'an passé près de 10 000 Antillais contre 35 000 personnes depuis la Métropole. 

Le groupe Transat s'affiche ainsi comme un pionnier sur une destination très prometteuse. En effet, seuls 30 000 Français s'y sont rendu l'an passé. Un chiffre bien modeste au regard des 1,1 millions de visiteurs en 2014 (+11%) en majorité des Américains et Canadiens. 

La destination se donne pourtant du mal pour séduire les visiteurs. 

Sa ministre du tourisme, Stéphanie Vildrouin, particulièrement engagée, multiplie les actions et les visites dans les salons internationaux. 

C'est d'ailleurs à l'ITB de Berlin qu'elle a rencontré et convaincu Patrice Caradec. "Ce partenariat avec Look Voyages est un élément déclencheur pour changer la perception de notre île dans l'esprit des voyageurs" explique-t-elle. 

Le pays a également fortement investi pour rénover et développer son parc hôtelier. Sa capacité a triplé en trois ans, avec 9490 chambres aujourd'hui. 

Au total, près de 345 millions de dollars ont été injectés en 4 ans. Plusieurs chaînes ont ouvert des adresses sur place comme Best Western ou Marriott. 

Mais la ministre ne compte en rester là et poursuit ses efforts pour atteindre rapidement 40 à 50 000 chambres. Elle espère également aménager de nouvelles zones touristiques dans l'Île à Vache ou Côtes de Fer. 

Un dynamisme qui devrait convaincre les professionnels du tourisme. Nouvelles Frontières et Passions des Îles ont d'ailleurs inclus la destination dans leur brochure 2016. 

Et si les premiers résultats du Lookéa s'avèrent positifs, nul doute que d'autres programmeront ce pays qui ne tardera pas à retrouver sa place de Perle des Antilles.
 
 
Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ


Publicité







Facebook

Publicité