Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Haïti-Circulation – Diable à morne Tapion : vérité, mythe ou mensonge ?


Notez
22 Juin 2015

Y a-t-il un diable à morne Tapion qui provoque les accidents de la circulation ? Situé à l’entrée de la commune de Petit-Goâve, morne Tapion est l’un des endroits du pays les plus réputés pour les accidents de la circulation. Les accidents y sont tellement fréquents qu’on explique cela par l’existence d’un éventuel diable qui sortirait à besoin pour étancher sa soif de sang. Y a-t-il réellement un diable à morne Tapion ?



Haïti-Circulation – Diable à morne Tapion : vérité, mythe ou mensonge ?

13 avril 2015. Je suis en bus pour rentrer à Port-au-Prince. Arrivé à morne Tapion, la circulation est bloquée. Tout le monde descend. Voir ce qui se passe est la seule motivation des passagers. Moi aussi. Une dame est passée à côté du bus : «  mezanmi !! O ! O ! ». Elle geint. Je comprends tout, surtout quand elle ajoute : « gade moun ki gaspiye ». Il y a un accident. Plusieurs dizaines de blessés. Environ 8 morts. Tragique.

Face à cette scène, il y a une voix qui vient détourner toute mon attention et m’emmène dans un autre temps : « djab sa a p ap janm fin bwè san mezanmi ! ». C’est une quinquagénaire qui a certainement vu beaucoup d’accidents de la sorte se produire au morne meurtrier. Sa déclaration me rappelle toutes ces fois que l’on m’a raconté cette histoire quand j’étais enfant. Morne Tapion a un diable, et c’est bien sûr ce dernier qui provoque autant d’accidents en ce lieu. Comme tout bon mythe, celui-ci se renouvelle continuellement comme pour dire « ce qu’on dit n’est pas faux ».

Un jeune raconte ce que lui a dit un vieillard concernant morne Tapion : « un gros serpent est apparu dans la rue alors qu’un homme gravit le morne. Ce dernier a vite brandi son mouchoir rouge, pris sa bouteille de rhum et versé 3 coups par terre. Puis le serpent est reparti et l’homme a poursuivi son chemin ». « Cet homme connait bien le diable du morne », explique le vieillard au jeune. Cela dit, les accidents se produisent parce que les chauffeurs ne respectent pas tous le diable qui habite la montagne. Histoires vraies ? Anecdotes ? Je sais seulement que « ces trucs » marchent ! Beaucoup se rappellent encore quand ils eurent à escalader morne Tapion pour la première fois. Cette impression d’avoir à dire « bonjou tonton djab » qui débouche sur une soif de dormir tout le long du voyage. Ou encore cette envie de crier comme un fou une fois arrivé au pied du morne «  djab, m pa pè w ».

Le mythe est bel et bien présent encore aujourd’hui. « Bizarrement beaucoup de ces accidents se produisent à la période pascale », m’ont fait remarquer certains habitants de la zone. « Djab la gen lè l pou l manje », disent-ils. Mais est-ce qu’en plein 21e siècle, l’on doit encore expliquer les phénomènes par des mythes ? Ne devrait-on pas de préférence chercher des explications rationnelles aux phénomènes qui marquent notre quotidien ? Les mythes semblent nous décharger de notre responsabilité dans ce qui arrive. S’il y a un diable qui provoque les accidents, aucun haïtien n’est responsable des victimes du morne Tapion. Mais, et si c’était vrai ? Bien sûr que c’est vrai. Il y a un diable à morne Tapion, du moins des diables. Voyons ça !

On a déjà mentionné l’accident du 13 avril de cette année. Mais on n’en a pas encore mentionné la cause. Tous ces gens ont été tués parce qu’un camion voulait doubler un autre. Ils ont finalement fait une collision. 9 septembre 2014. Un autre accident à morne Tapion a tué 23 personnes et a fait 37 blessés. Un bus faisant le trajet Port-au-Prince/Jérémie a dévalé une colline puis s’est renversé dans un ravin après que ses freins aient lâché. L’on sait tous que ces bus transportent autant de personnes que de sacs. 7 avril 2012. Un accident a fait une trentaine de morts et 40 blessés. Causes : encore les freins. Le bus qui devait se rendre à Saint-Louis du Sud bondé de personnes et de produits de toute sorte s’est renversé alors qu’il défilait à grande vitesse. Pas besoin d’en citer plus. L’essentiel est de constater que tous ces accidents sont produits par presque les mêmes causes : collision, freins, soubresaut…

Alors, je dis oui, oui il y a un diable. Mais ce diable n’habite pas morne Tapion. Ce diable habite les autorités, mais aussi les chauffeurs. Ce diable, c’est bien sûr l’indifférence et la négligence. Indifférence de nos autorités qui n’ont jamais pris des mesures pour diminuer le nombre d’accidents sur nos routes, pas seulement à morne Tapion. Négligence de nos chauffeurs qui ne vérifient pas leurs camions avant de prendre la route. Tuez ce diable, en fait ces diables, et je parie que morne Tapion ne fera plus de victimes.

Ritzamarum Zetrenne



Publicité







Facebook

Publicité