Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

GALAXY NOTE 7 : QUELLE EST LA VÉRITABLE CAUSE DES EXPLOSIONS ?


Notez
11 Octobre 2016

L’affaire du Galaxy Note 7 n’est pas encore terminée. Samsung vient d’annoncer l’arrêt des ventes dans le monde entier mais l’entreprise ne semble pas connaître la raison des explosions. Les batteries ont d’abord été incriminées, mais il semble que le problème vienne d’ailleurs. Mais alors quelle est la cause des explosions des Galaxy Note 7 ? Des experts tentent de répondre.



GALAXY NOTE 7 : QUELLE EST LA VÉRITABLE CAUSE DES EXPLOSIONS ?

Quand les première explosions de Galaxy Note 7  ont eu lieu, on a d’abord cru à des problèmes isolés. Puis le phénomène est devenu de plus en plus important et Samsung a fini par expliquer que certaines des batteries présentes dans le smartphones étaient défectueuses.

Le fournisseur chinois ATL a alors eu la lourde tâche de remplacer les modèles touchés par ce défaut de batterie, soit 30% des produits. Samsung a alors lancé une campagne de rappel avec remplacement  et on pensait que la firme s’en était tiré tant bien que mal.

Mais non ! Le fiasco continuait de plus belle. Les modèles de remplacement ont eux aussi commencé à exploser à tour de bras. La conclusion semble évidente : le problème ne peut pas venir uniquement des batteries.





Par  le 

Plusieurs chercheurs et experts en batteries et ingénierie ont donné plusieurs explications possibles à ce phénomène d’explosion au célèbre Wall Street Journal. Plusieurs possibilités sont envisagées.

Trop de batteries en très peu de temps

D’abord, selon Cho Jae-phil, directeur du Centre de Recherche sur les batteries du futur, produire un grand nombre de batterie pour remplacer les défectueuses en si peu de temps a forcément dû avoir des conséquences sur la phase de contrôle qualité. Il explique :

Davantage de problèmes de qualité peuvent apparaître quand un fournisseur doit essayer de produire des batteries en masse dans une courte période de temps.



 

La vérité est ailleurs

D’autres experts expliquent les explosions des Galaxy Note 7 autrement. Selon eux, le problème ne peut pas venir que des batteries. Il doit y avoir d’après eux un souci ailleurs, au niveau des composants.

Venkat Viswanathan, professeur assistant en ingénierie mécanique de l’Université de Carnegie Mellon, explique qu’il y a de fortes chances pour que le problème vienne du système de contrôle de voltage des batteries, et non pas les batteries elles-même.

Il ajoute, que des matériaux de basse qualité à l’intérieur des batteries peuvent être la source du problème. Des composants de basse qualité peuvent également être la source de cefiasco commercial historique.

Recherche de profits

Dans tous les cas de figure, cet épisode historique sur le marché des smartphones devrait donner des leçons à tous les constructeurs. Car quelles que soient les explications scientifiques et techniques apportées, il est question ici de recherche de profits.

Tous les constructeurs n’hésitent pas à tirer les coûts de fabrication vers le bas pour pouvoir sortir de nouveaux modèles régulièrement et dégager un maximum de marges sur un marché ultra-concurrentiel.

Samsung n’a fait que subir les conséquences en premier d’une pratique industrielle et commerciale qui ne devrait pas être. La production de masse, rapide, à moindre coût ne pouvait qu’avoir des conséquences néfastes un jour ou l’autre.

Les smartphones embarquent des composants fragiles, parfois « capricieux », qui nécessitent une grande prudence dans leur manipulation. Une entreprise de la taille de Samsung aurait dû renforcer ses contrôles qualité avant même la mise sur le marché


 

Ce qui est plus inquiétant, c’est que le constructeur ait envoyé une deuxième salve de Galaxy Note 7 supposés être fiables. L’entreprise a assuré avoir détecté le problème avant d’envoyer les modèles de remplacement. Mais ce n’était visiblement pas le cas.

Y a-t-il eu une réelle faute au niveau du contrôle qualité pour cette deuxième vague, ou Samsung a-t-il menti et négligé une seconde fois les contrôles pour pouvoir (re)commercialiser au plus vite son Galaxy Note 7 et ne pas perdre de terrain face à l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus ? Il y a fort à parier que nous n’aurons jamais la réponse.

Heureusement qu’il ne s’agit pas d’un Galaxy S

On peut le dire, Samsung a joué avec le feu, et s’est brûlé. Mais les conséquences auraient pu être bien plus graves. En effet, comme l’explique S.R. Kwon, analyste à Dongbu Securities à Séoul, la gamme Note se vend trois fois moins que la gamme Galaxy SSamsung a déjà perdu 17 milliards de dollars  avec le Note 7, alors imaginez les dégâts avec un Galaxy S7 par exemple.

Plusieurs problèmes d’explosion ont également été relayés au sujet des Galaxy S7 Edge par exemple. Si dans de nombreux cas les utilisateurs sont en cause, il y en a un aux Etats-Unis qui a été hospitalisé à cause de brûlures au deuxième et troisième degré. Il assure avoir utilisé son smartphone dans les règles de l’art et attaque Samsung en justice.

Les cas de ce type sont plutôt rares, mais imaginons que ce fiasco du Galaxy Note 7 ait touché un modèle de la gamme Galaxy S. Samsung aurait dû s’asseoir sur le produit qui lui rapporte le plus. Qui plus est, son image, déjà bien ternie par cette affaire du Note 7, aurait certainement été encore plus dégradée.

Quoi qu’il en soit, Samsung a marqué l’histoire malgré lui. Le leader de la téléphonie mobile prend un sacré coup en terme d’image. Espérons que cet épisode fasse réfléchir tous ses concurrents.

 

galaxy S7 precommandes

 

Car si Samsung a subi les conséquences, il n’est hélas pas le seul à négliger certains points dans le processus de commercialisation d’un smartphone. Car la véritable raison de ce fiasco, c’est bien la négligenceLes concurrents le font également, mais  ils ont visiblement eu plus de chance.



Publicité







Facebook

Publicité