Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Droit de l’enfant « Vòt pam se pou pwoteksyon timoun yo »


Notez
15 Juin 2015



Dans le thème retenu cette année pour la célébration du jour de l’enfant, l’Institut du bien-être social et de recherches (IBESR) a placé les droits des enfants au centre des enjeux électoraux. Une façon d’encourager les candidats aux prochaines élections à s’y intéresser et les électeurs à évaluer et à comparer la vision des candidats de la protection de l’enfance, avant de choisir.

Pour l’année 2015, l’IBESR -organisme technique et administratif du ministère des Affaires sociales et du Travail- a marqué le 14 juin, « jour de l’enfant », par plusieurs événements significatifs durant la semaine de célébration. L’activité phare a été l’organisation d’une foire de deux jours les 12 et 13 juin au Ritz à Pétion-Ville, où les partenaires nationaux et internationaux de l’institution exposaient à plusieurs centaines de visiteurs les réalisations concourant à la protection des enfants en Haïti.

Placé sous le thème : « Vòt pam se pou pwoteksyon timoun yo », l’IBESR tenait à rappeler à ses partenaires la nécessité de consolider les acquis tout en invitant les électeurs à choisir des candidats protecteurs des enfants, en vue de faire avancer leur cause. La directrice générale de l’IBESR, Arielle J. Villedrouin a encouragé tous les acteurs à faire front commun pour l’application des lois en faveur des enfants, particulièrement les plus récentes, à savoir la loi réformant l’adoption, la loi sur la lutte contre la traite des personnes et la loi sur la paternité, la maternité et la filiation.

Des copies de ces nouveaux textes de lois ont été distribuées lors de la foire de la protection, notamment par le projet HPP AKSE financé par l’USAID et exécuté par Futures Group. D’autres acteurs tels que l’Unicef, terre des hommes, CRS, Plan Haïti, Pnud ont également supporté l’IBESR.

À travers le pays d’autres activités ont été réalisées pour marquer le « jour de l’enfant ». Dans le Nord- Est, à Ouanaminthe, la représentation régionale de l’IBESR a organisé une journée de sensibilisation avec les travailleurs de la presse pour présenter le contenu des nouvelles lois de protection de l’enfant. « C’est une façon de les encourager à participer plus efficacement au plaidoyer pour l’application de ces nouvelles lois », a indiqué Rémy Occéan, coordonateur régional de l’IBESR.

Une vingtaine de journalistes du Nord-Est ont ainsi découvert les nouvelles dispositions juridiques bannissant toute forme de discrimination à l’égard des enfants, en rapport avec la filiation. De lourdes sanctions sont prévues contre les auteurs, coauteurs et complices de traite de personnes, ainsi que des mesures visant à protéger les enfants contre l’adoption frauduleuse.

Vantz Brutus



Publicité







Facebook

Publicité