Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Développement du tourisme en Haïti : Il faut repositionner la destination


Notez
15 Juillet 2016

Avec le dernier logo en date, l’hibiscus, et le slogan (Haiti : Experience it !), le pays se positionne comme une destination-soleil, offrant le produit classique : soleil-plage-curiosités locales (gastronomie, culture, panoramas grandioses). Le positionnement actuel se montre incohérent et nécessite une redéfinition. Ce, pour le développement du secteur, qui peut être porteur pour l’économie nationale.



Développement du tourisme en Haïti : Il faut repositionner la destination

Ce qu’est le positionnement.                               

Le positionnement fait référence à l’image, à la perception que l’on se fait d’un bien, d’un service ou d’une entreprise. Dans le cas présent, disons d’une destination touristique. Le positionnement est voulu et/ou perçu. Il est voulu par rapport à l’image projetée par la destination. Cette image qui découle de tout un processus, qui est tangible dans des éléments tels : l’image de marque, le ou les slogans, le public cible, le produit offert, le calendrier établi, etc. Le positionnement est perçu par le public, la clientèle, en raison de ce qu’il retient de la communication de l’entreprise, de l’ensemble des messages émis par l’entreprise. D’où l’importance d’une gestion de la communication sur la destination.

Définition du produit touristique haïtien.

Bien avant de communiquer sur les caractéristiques d’une destination touristique, l’essentiel est de le monter. De le définir. Dans le contexte actuel, qu’offrons-nous comme produit touristique ? Le produit touristique haïtien est composé de quoi ? Quelles régions du territoire mettons-nous en avant dans le montage du produit haïtien ? La définition du produit touristique haïtien s’impose. La démarche pour ledit montage nécessite un diagnostic de la destination et la définition d’une stratégie de développement du tourisme. Non pas des actions éparpillées, spontanées et/ou contradictoires, à chaque changement de gouvernement. Dans le cas contraire, nous n’aurons d’autres choix que de nous aligner sur le marché touristique régional. Ce, en offrant le même produit classique du tourisme balnéaire. Ce dernier qui est caractérisé par : des sites épars, détachés de la dynamique territoriale, vendant un produit touristique surfait, fragile et qui aura, au final, très peu d’influence sur l’économie nationale.

Les touristes qui viennent ici, qui sont-ils ?

Quelle est la clientèle touristique cible d’Haïti ? Quels sont nos principaux marchés ? De façon classique, les clientèles des destinations sont déterminées en fonction d’un ensemble de critères : géographiques (proximité et différence de climat), historiques, socioculturels, etc. Nous avons en ce sens les pays de la région, l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Afrique qui pourraient bien être nos différents marchés. Ce, avec un zoom sur l’Amérique du Nord (pour des raisons climatiques et le pouvoir d’achat). Paradoxalement, en tenant compte de la stratégie des acteurs touristiques haïtiens (le ministère du Tourisme en première ligne), l’essentielle de la clientèle touristique du pays est composée de sa diaspora ! Un lourd héritage découlant de la vague d’immigration dans les années 50-60, liée à la conjoncture d’instabilité puis de dictature, de l’époque. Il est plus qu’urgent de redéfinir la clientèle cible d’Haïti. En ayant en tête ces millions de Nord-Américains, issus de la génération de baby-boomers, qui sont des séniors, en retraite. Avec du temps libre et un intéressant pouvoir d’achat. Le positionnement actuel présente le pays comme étant une destination soleil, apte à accueillir un tourisme de masse, nécessitant de lourdes infrastructures (aéroports, ports, réseaux routiers, etc.) que nous n’avons pas encore malheureusement. Et offrir des espaces clos et déconnectés de leur environnement proche !

L’image de marque actuelle d’Haïti est une mauvaise blague ! Une simple fleur ne peut pas caractériser un pays avec une culture aussi vaste et riche qu’Haïti. Nous avons beaucoup mieux à proposer comme image de marque ! La définition de cette dernière est un long processus nécessitant des spécialistes en tourisme et tout un travail de diagnostic. L’image de marque généralement résulte du patrimoine (culturel ou naturel) d’un pays, avec un penchant pour le patrimoine bâti dans la majorité des cas (Tour Eiffel, Statue de la Liberté, Tour penchée de Pise, Statue de Jésus de Rio, Colisée, etc.). Qui pis est l’image de marque actuelle fait lien au tourisme de masse, sur la base d’un produit touristique non défini et d’un manque grave d’infrastructures d’accueil. Développer le tourisme en Haïti passe inévitablement par une redéfinition du positionnement et la mise en place de politiques publiques réelles pour le secteur. Le Ministère du Tourisme doit, en assurant son rôle de leader principal, donner le ton à ce secteur qui est vital pour l’économie.

Pierre Frédéric Chérestal

MSc Tourisme et Loisirs



Publicité







Facebook

Publicité