Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Comment mon compte Facebook a-t-il pu être piraté ?


Notez
16 Juin 2015

Commentaires malveillants, photos obscènes, achats d'applications suspects… Votre compte Facebook a été piraté et quelqu'un l'utilise sans votre permission. Comment cela est-il possible ?



Première certitude: le pirate n'a pas utilisé l'un de ces sites qui apparaissent quand on cherche dans Google «comment pirater un compte Facebook» et qui prétendent vous ouvrir l'accès à n'importe quelle page du réseau social. Ces attrape-gogos n'ont pour but que de vous faire payer des abonnements pour des applications ou des services ineptes, ou encore de vous faire installer à votre insu des logiciels espions.

Il faut distinguer deux types de piratage: celui effectué par une personne de l'entourage et celui mis en place par de véritables cybercriminels. Dans le premier cas, il suffit au voleur d'épier la victime quand elle saisit son mot de passe ou d'essayer les codes d'accès qu'elle utilise pour d'autres comptes. Il peut aussi installer sur l'ordinateur ou le smartphone de sa victime un «keylogger», un programme invisible qui enregistrera et lui transmettra tout ce qui est tapé sur le clavier. Une fois sur la page Facebook concernée, l'apprenti pirate pourra modifier statuts et commentaires, accéder aux paramètres et changer le mot de passe du compte...

Des logiciels de piratage de mots de passe

Les cybercriminels, eux, ont recours à plusieurs techniques pour prendre le contrôle d'un compte Facebook. L'une des plus «classiques» consiste à utiliser des logiciels spécialisés dans le piratage de mots de passe. Une autre passe par des liens, prétendument publiés par des amis, vantant une vidéo alléchante. Au moment de la lire, l'internaute est invité à télécharger une nouvelle version de Flash qui n'est autre qu'un virus. Une fois installé, celui-ci récupère les informations personnelles de la victime.

Une dernière méthode consiste à créer de fausses pages de connexion à Facebook, sur lesquelles les victimes taperont en toute confiance leur identifiant et mot de passe. Si ce piège fonctionne, c'est que de plus en plus de sites Web, d'applis et de services en ligne qui n'ont rien à voir avec Facebook exigent (en toute loyauté) que vous vous connectiez avec vos identifiants Facebook. Les utilisateurs du réseau social y sont tellement habitués qu'ils s'y conforment naturellement, parfois un peu trop à la légère. Ces fausses pages peuvent apparaître après avoir cliqué sur un lien dans un e-mail ou dans un message Facebook. Prudence, donc.



Publicité







Facebook

Publicité