Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

Carifesta XII : Le « Grand Market » de l’artisanat


Notez
25 Août 2015

Dans le cadre de la douzième édition de Carifesta qui se tient en Haïti du 21 au 30 août 2015, beaucoup d’activités culturelles et artistiques se déroulent un peu partout à Port-au-Prince et dans certaines villes de province. Des spectacles de danse, des concerts, des expositions des produits artisanaux, des dégustations, des ventes d’ouvrages, des défilés de mode, sont prévus dans le menu des festivités du « Grand Market », grande foire inaugurée par le président Michel Martelly le samedi 22 août 2015



Dimanche 23 août 2015. 5heures p.m. Des visiteurs haïtiens et étrangers forment une ligne pour pénétrer dans l’enceinte de la place Pétion. Le lieu qui accueille depuis le 22 août 2015 le « Grand Market », un véritable marché caribéen avec de l’artisanat, des défilés de mode, une foire du livre et de la gastronomie. Pour y accéder, les invités payent cinquante gourdes sous les regards des policiers de Politour qui assurent l’ordre. La foule se presse. La fièvre de Carifesta brûle. Aux alentours, ils ne se préoccupent pas du commerce informel remarqué dans tout le périmètre du Champ-de-Mars. Pendant dix jours, ils veulent ressembler aux frères caribéens.

À l’intérieur des hangars, les présentoirs du ministère du Tourisme et des Industries créatives débordent d’articles culturels qui retiennent l’attention des invités. Un assortiment de robes en crochet, des articles en mahogany, des sculptures sur bois ravissent l’œil de plaisir. Alors que les enfants s’empiffrent de barbe à papa, de pop-corn de crème à la glace et d’autres amuse-gueules faits pour leur âge, le public se déhanche sur des musiques entraînantes. Une véritable fête pour les sens.

Sous les hangars de Gilbert Altagrâce, Craft et Aabel, les créateurs exposent des articles en céramiques, des pendentifs, des bracelets, des statuettes, des bols et des coffrets. Il y a aussi des encadrements où sont inscrits des extraits de la Sainte Bible et des mots affectueux bien inspirés, écrits avec l’encre de l’amitié et de l’amour. Gilbert Altagrâce vend des vêtements, des couvre-lits, des coussins des articles en patchwork c’est-à-dire des pièces réalisées avec des morceaux de tissus. Tmel et Layle Collection présentent une vaste gamme d’assortiments de sacs à main réalisés avec des tissus, des éponges, sans oublier des sandales, des foulards et des sacs à main. « Une kyrielle d’œuvres artistiques sont exposées tous les jours jusqu’au 30 août 2015 », affirment les membres du comité organisateur.

Sur toute la cour, les œuvres picturales des  plasticiens en herbe de ce pays, s’offrent aux regards des passants. Ces artistes qui n’appartiennent à aucune école reproduisent sur des toiles des dessins qui ressemblent à des natures mortes, des scènes de genre, des portraits et des paysages.

C3 éditions et Communication Plus ont établi leur demeure en plein cœur de Carifesta. Avec des coupures de journaux d’un quotidien de la capitale, Communication Plus a décoré l’espace qui lui est attribué. Dans l’enceinte de cette maison de diffusion d’ouvrages, le lecteur peut trouver tranquillement « Aube Tranquille » de Jean Claude Fignolé, « La légende des fleurs » de Marie Vieux Chauvet et « l’Anthologie secrète » de Franckétienne. Leur éventail est aussi riche que varié. L’on trouve des romans de la littérature jeunesse et des ouvrages consacrés à l’occupation américaine de 1915. Par exemple  « la France face à l’occupation américaine d’Haïti » de Robinson Belinet. « Et c’est tant mieux à travers les livres d’offrir une image plus positive de la République d’Haïti qui reçoit ses frères de la caraïbe », a déclaré l’un des visiteurs feuilletant l’ouvrage « Histoire de la Caraïbe » de Guy Pierre.

À noter que le « Grand Market » est l’une des activités socioculturelles prévues dans le cadre de carifesta. Il projette un regard lumineux sur les artistes et les artisans haïtiens par leurs œuvres, et diffuse en même temps une lumière profonde sur l’univers créatif des peuples de la Caraïbe.

Schultz Laurent Junior



AUSSI Sur TapTap Magazine
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 00:13 Rutshelle sur la terre de Mandela pour chanter Haïti


Publicité







Facebook

Publicité