Connectez-vous S'inscrire
TapTapMag.com

300 jeunes célèbreront la journée internationale de la jeunesse


Notez
12 Août 2015

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) et les Nations unies en Haïti à travers le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), célèbrent la Journée internationale de la jeunesse les 12 et 13 août 2015 autour du thème : « Santé jeunes, Jèn angajman nou konte ».



Le 12 août ramène la Journée internationale de la jeunesse. Cette année, elle est célébrée sur fond d’éducation et d’amusement pendant deux jours au centre olympique de l’Espoir. « Durant ces deux journées, l’attention est portée sur les jeunes et la problématique de la jeunesse dans le pays », selon ce qu’a fait remarquer le directeur de la santé scolaire Érold Joseph. « La parole est donnée aux jeunes. Cela leur permettra de cibler les problèmes auxquels ils font face en vue de proposer des solutions efficaces ».

Trois cents jeunes âgés entre 16 et 24 ans, appartenant à différentes écoles et à des organisations de volontariat du pays, prennent part à ces deux journées. Cette activité découle de la rencontre qui s’est tenue au siège des Nations unies en juin dernier sur le dividende démographique et l’emploi des jeunes. Ces deux journées sont l’initiative du ministère de l’Éducation nationale de concert avec le Comité olympique haïtien, les ministères de la Santé publique, de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique. Cette initiative bénéficie aussi du support technique et financier du Fonds des Nations unies pour la population.

Les activités prévues pour ces deux journées sont divisées en deux parties. La première est éducative. Des thématiques telles : les jeunes à talents incluant le regard sur les études et l’emploi, le dividende démographique incluant la sexualité des jeunes, l’éducation sexuelle complète, la planification familiale, la fécondité, le leadership des jeunes, un regard sur la citoyenneté et la violence, seront débattues à l’occasion. La deuxième partie sera basée sur le sport et les activités culturelles et récréatives.

« Les jeunes constituent un groupe prioritaire pour le UNFPA. En ce sens, toutes les activités de ces deux journées entrent dans le cadre du mandat que le Fonds s’est octroyé », a déclaré Vario Sérant, conseiller en communication et en plaidoyer à l’UNFPA. Selon lui, ces deux journées sensibiliseront les jeunes sur leur rôle tout en les mettant en condition de se réaliser et d’évaluer leur potentiel.

Il a par ailleurs souligné que les acteurs étatiques ne doivent pas se concentrer uniquement sur l’éducation ou la santé des jeunes. Il est tout aussi important d’investir de plus en plus dans des secteurs spécifiques qui peuvent absorber ces jeunes. Spécialement ces jeunes qui arrivent tous les ans sur le marché du travail.

À noter que des séances de réflexions seront tenues autour des enjeux, des objectifs de développement durable de l’agenda post 2015 comme l’égalité des genres, la résilience et le dividende démographique. Quoique l’échantillon ne soit pas forcément représentatif, Érold Joseph croit que ces deux journées sont un premier pas vers des pistes d’actions relatives à la problématique de la jeunesse haïtienne.



Publicité







Facebook

Publicité